Une étude menée par le Georgia Institute of Technology et Emory University à Atlanta pointe vers une nouvelle façon indolore d'administrer les vaccins, selon l'édition du 18 juillet de la revue Nature Medicine.

RELAXNEWS

Le 18 juillet, Mark Prausnitz, professeur à l'école d'ingénierie chimique et biomoléculaire de Georgia Tech, a dit dans un communiqué de Georgia Tech: «nous avons prouvé qu'un timbre à microaiguilles à dissoudre peut vacciner contre la grippe de façon aussi efficace, et probablement plus efficace, qu'une aiguille hypodermique traditionnelle».

Le timbre fait environ le quart de la taille d'une pièce de 10 cents d'euros, et est doté d'un tapis de «aiguilles microscopiques contenant le vaccin» qui peut facilement s'auto-administrer.

«La peau est un site particulièrement attractif pour l'immunisation car elle contient une abondance des types de cellules qui sont importantes pour générer des réponses du système immunitaire aux vaccins», ajoute Richard Compans, professeur de microbiologie et d'immunologie à l'Ecole de médecine d'Emory University.

«Un autre avantage de ces microaiguilles est que le vaccin est présent en tant que formule sèche, ce qui augmente sa stabilité pendant la distribution et le stockage», dit Ioanna Skountzou, qui enseigne à Emory University.

L'auteur principal de l'étude, Sean Sullivan, explique: «nous imaginons les gens recevoir le patch dans leur boîte aux lettres ou en pharmacie puis se l'administrer eux-mêmes, chez eux, parce que les microaiguilles se dissolvent dans la peau et qu'il n'y aurait pas d'aiguilles pointues et dangereuses qui traîneraient après la vaccination».

Le futur d'un tel vaccin pourrait avoir un impact positif sur la santé dans les pays en voie de développement, dans les institutions scolaires et dans les maisons de retraites.

On peut également envisager la création d'un vaccin universel et indolore contre la grippe, si les chercheurs qui ont créé ce patch de vaccinations s'associent aux chercheurs du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), qui fait partie des US National Institutes of Health (NIH), un groupe de chercheurs qui travaille à la création d'un nouveau vaccin en deux étapes qui pourrait protéger de toutes les souches de la grippe.

Etude complète, intitulée «Dissolving polymer microneedle patches for influenza vaccination»: https://www.nature.com/nm/journal/vaop/ncurrent/abs/nm.2182.html

Etude complète, intitulée «Induction of Broadly Neutralizing H1N1 Influenza Antibodies by Vaccination»: https://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/science.1192517