Des chercheurs de l'Université de Guelph, en Ontario, ont fait une nouvelle mise en garde, contre l'utilisation de tous produits contenant bisphénol A par les enfants ou les femmes enceintes.

Publié le 23 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Comparativement aux adultes, les nouveau-nés et les enfants pourraient avoir des quantités jusqu'à 11 fois plus élevées de bisphénol A dans leur organisme a souligné le professeur Len Ritter, du département de biologie environnementale.

L'ingestion de bisphénol A pourrait entraîner des cancers, des problèmes de comportement de même que l'infertilité.

Les principales sources d'exposition chez les nourrissons et les bébés proviennent de l'usage de biberons en polycarbonate chauffés à haute température et la migration du bisphénol A dans les boîtes métalliques vers les préparations pour nourrissons.

En octobre dernier, le gouvernement du Canada avait annoncé qu'il entreprendrait la rédaction d'un règlement visant à interdire l'importation et la vente des biberons en polycarbonate qui contiennent du bisphénol, ainsi que la publicité sur ces produits