Qu'est-ce qui fait trépigner d'envie et de bonheur toute bonne récessionista (la fashionista au budget serré)? De pouvoir garnir sa garde-robe de fringues griffées pour une bouchée de pain, ou presque. Au sommet de son palmarès? Les collections créées par des designers pour des détaillants de masse.

Sophie St-Laurent, collaboration spéciale LA PRESSE

Plusieurs grands noms de la mode l'ont fait. Créer une collection signature à prix démocratique n'est donc pas un phénomène nouveau. Pourtant il ne cesse de prendre de l'ampleur, puisque tellement pertinent en ces moments d'incertitude économique.

Les Européens ont compris depuis fort longtemps l'attrait que les grands noms de la couture ont sur le grand public. Pionnier de cette tendance, le géant de la vente par correspondance La Redoute accueille depuis 1969 de grosses pointures de la mode dans ses pages: Yves Saint Laurent, Jean-Paul Gaultier, Courrèges, Christian Lacroix... Aux États-Unis, les magasins grande surface Target ont redoré leur blason il y a quelques années en devenant une destination design à prix abordable. Comment? En invitant les Luella Bartley, Isaac Mizrahi et Alexander McQueen à prendre d'assaut leurs rayons mode avec une déclinaison de leur style pour trois fois rien.

Plus près de nous, H&M accumule depuis quelques années les coups d'éclat en forgeant tous les ans des associations éphémères avec des designers invités dans le but de commercialiser des collections exclusives. Le lancement de ces vêtements est chaque fois un réel happening et les boutiques sont littéralement dévalisées à peine les vêtements signés installés sur les portants. À l'instar de La Redoute, H&M carbure aux superstars de la mode comme Karl Lagerfeld, Stella McCartney, Viktor&Rolf (et cette saison Matthew Williamson - voir texte ci-haut).

Ces inspirants succès commerciaux ont incité d'autres détaillants à miser gros sur des collections signées par des designers. C'est le cas de la chaîne espagnole Mango, qui invite maintenant le créateur de vêtements sport américain Adam Lippes. Moins connu du grand public, ce dernier a toutefois fait ses classes chez Ralph Lauren et Oscar de la Renta. On parle d'ailleurs abondamment de lui dans l'industrie depuis le lancement de sa propre collection en 2004. On peut dès maintenant s'offrir une parcelle de son univers stylé et décontracté en visitant les boutiques Mango. Sur notre radar coup de coeur: un trench court, un pantalon large en lin gris perle et une minirobe bandeau à larges pastilles fuchsia, (en série limitée, à partir de 59$, boutiques Mango ou sur mangoshop.com).

Et si les Manolo ne sont pas à notre portée, on peut toujours se rabattre sur les Designer Collections de chez Payless pour satisfaire notre goût de talons griffés. Cette collaboration unique entre le détaillant et des créateurs de mode new-yorkais donne lieu à de belles trouvailles à prix abordable. Mention spéciale pour la gamme classique et rafraîchissante de la designer Lela Rose, qui propose notamment de jolis escarpins aux accents de ruban gros-grain. Les plus audacieuses aimeront les sandales à semelles compensées signées Alice"Olivia par Stacey Bendet, un label juvénile et audacieux. Dès l'automne prochain, Christian Siriano - gagnant de Project Runway - sera le nouveau designer invité par Payless. (45 à 60$, dans les boutiques Payless suivantes: rue Sainte-Catherine et Centre Eaton à Montréal; Centre Fairview Pointe-Claire. Info: canada.payless.com ou paylessontherunway.com).