Vivement l'arrivée de l'automne! s'exclame Caroline Dumas. Celle qui est à l'origine de sept restaurants Soupesoup coanime avec le chef Marc-André Royal (du restaurant Le St-Urbain) une nouvelle émission culinaire quotidienne à V Télé, La cantine. La semaine dernière, elle a lancé son premier livre de recettes, une appétissante collection de soupes, salades, sandwichs et desserts immortalisée par Dominique Lafond.

Ève Dumas LA PRESSE

En plus d'être enthousiaste devant toute cette nouveauté, l'entrepreneuse «la moins business au monde», selon ses propres mots, est surtout heureuse d'accueillir le retour de la saison des belles soupes fumantes.

«Ç'a été un été difficile chez Soupesoup, avoue la cuisinière. Il a fait trop chaud trop vite. Nous n'avons pas eu le temps d'introduire la soupe froide dans les habitudes des clients. Puis la ville était déserte. Beaucoup de gens sont partis à l'extérieur pour se rafraîchir. Heureusement, octobre s'en vient et c'est toujours notre meilleur mois.»

Nous rencontrons Caroline dans son Soupesoup du Vieux-Montréal, la plus grande et la plus lumineuse des sept succursales. La ruée du midi est passée. À 14h, un vendredi, il reste encore quelques dîneurs pas trop pressés, installés aux grandes tables communales baignées de soleil.

La veille, la salle à manger était pleine à craquer de clients, d'amis et d'admirateurs venus fêter le lancement de Soupesoup, le livre, et dévorer les délicieux potages, grilled cheeses et autres tacos de la maison. L'auteure a passé la soirée à signer des exemplaires, preuve qu'en 10 ans, elle a acquis un important fan-club.

Ce n'est pas d'hier que la belle blonde dans la jeune quarantaine plaît aux papilles des Montréalais. Elle a fait traiteur (service «craft») au cinéma pendant environ huit ans, au plus grand bonheur des équipes de tournage, qui en avaient marre de manger du P'tit Québec et des crudités défraîchies.

«Puis je me suis tannée de faire de la bouffe dans mon auto!» lance-t-elle. Il lui est alors venu à l'idée d'offrir des mets préparés d'avance, prêts à servir. La solution idéale? La soupe!

Amatrice d'une cuisine simple, saine et chaleureuse, Caroline Dumas a ouvert son premier Soupesoup en plein déferlement de la vague comfort food. Il a fallu un moment avant que le concept ne prenne de l'expansion (le deuxième Soupesoup a vu le jour rue Saint-Viateur en 2006), mais un coup partie, la reine des soupes était impossible à arrêter. Au cours des deux dernières années, elle a ouvert cinq nouvelles succursales: Vieux-Montréal, rue Masson, marché Jean-Talon, rue Saint-Denis et rue Crescent.

La cuisine centrale du Mile End approvisionne quotidiennement ces sept adresses en soupes et en viandes (toujours biologiques). Le menu change tous les jours, au gré des envies de la cuisinière en chef.

En ce début d'automne, qui rime également avec la période des récoltes, Caroline revisite la soupe laksa malaisienne à la québécoise (avec des courges), nous propose une chaudrée de légumes bien réconfortante et termine ça en beauté avec un pudding aux croissants garni de pacanes et de raisins de Corinthe, question de nous faire atteindre notre «poids d'hiver» plus rapidement!

Caroline Dumas coanime à V Télé, en semaine à 10 h.