Source ID:; App Source:

La recommandation de la semaine

Il faut s'attendre (hélas!) à une hausse du prix du bourgogne, en raison des... (Photo fournie par la SAQ)

Agrandir

Photo fournie par la SAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques Benoit
La Presse

Il faut s'attendre (hélas!) à une hausse du prix du bourgogne, en raison des aléas climatiques qui, depuis quelques millésimes, et aussi cette année, ont entraîné une baisse des rendements.

Alors... il ne faut pas hésiter à goûter celui-ci, dont le prix est resté inchangé depuis le millésime 2010.

Rouge clair, un peu bleuté, il s'affiche avec un bouquet d'assez bonne ampleur, franc, de Pinot noir sans que ce soit très manifeste, avec la bouche qui suit. Tout au plus moyennement corsée, peu tannique, équilibrée.

L'élevage est fait en fûts, dont 10% de neufs. Savoureux. 12,5% (372 caisses). Garde: 2014-2016.

Bourgogne 2012 Jean-Claude Boisset 24,95$ (11008121)

Note: 16




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer