Source ID:; App Source:

Le vin ballerine

C'était il y a de nombreuses années, en 1988, à Chablis, à l'occasion d'une... (Photo La Presse)

Agrandir

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jacques Benoit
La Presse

C'était il y a de nombreuses années, en 1988, à Chablis, à l'occasion d'une dégustation réunissant une douzaine de viticulteurs et un groupe de journalistes québécois, dont j'étais.

L'événement avait lieu dans une grande salle du plus bel hôtel de Chablis - les Clos -, et dont la table est réputée.

Il y avait là, entre autres, Lyne Marchive, du Domaine des Malandes, Jean-Marc Brocard, William Fèvre (celui-ci a par la suite vendu sa marque, tout en ayant conservé ses vignes), etc.

Visiblement désireux de montrer à quel point les meilleurs chablis peuvent briller, et tenir la route, les viticulteurs avaient apporté, non seulement de jeunes vins, mais également des bouteilles âgées.

Le plus vieux vin était un 1955, ample, passablement coloré, doté de ces notes rappelant un peu la cire et le beurre frais que prennent ces vins avec le temps.

Il avait 33 ans... et avait bien tenu.

Homme aux cheveux gris, rondelet, William Fèvre avait à l'époque une marotte, qui consistait à beaucoup boiser ses vins, contrairement à l'usage à Chablis, de sorte que, ce soir-là, les autres viticulteurs le taquinaient là-dessus.

Froissé, il finit par quitter les lieux. Mais... ce fut pour revenir peu après avec un 1976 (un premier cru) qu'il avait élaboré celui-là, non pas en pièces bourguignonnes de chêne, mais en cuve inox.

Le vin était de toute beauté, raffiné, assez peu coloré, complexe, avec lui aussi cette note de beurre frais caractéristique. Les compliments fusèrent, M. Fèvre souriait.

Morale, si je puis dire: le chablis est une ballerine, inutile de lui donner une musculature dont il n'a pas besoin et qui ne lui sied pas.

Il y a à Chablis, rappelons-le, 79 lieux-dits qui ont été regroupés en 40 climats, ou premiers crus, avec sur ce nombre 17 porte-drapeaux. Exemple: le porte-drapeau Montmains, dont deux autres premiers crus, Forêts et Butteaux, peuvent soit prendre le nom, soit garder le leur.

Petit Chablis 2012 Domaine d'Élise 19,40$ (11094735)

C'est la moins réputée des appellations de Chablis, quoique les Petits Chablis, dont celui-ci, peuvent agréablement surprendre. D'une couleur peu soutenue, un peu verdâtre, non boisé, son bouquet est franc, avec cette délicatesse propre au chablis. Assez goûteux (le millésime parle), il a un certain corps pour un chablis, et une bonne persistance. Très bon, sans que ce soit le plus distingué des chablis. 12 % (217 caisses). Garde : 2014-2016.

16

Chablis 2012 Saint-Martin Laroche 25,65$ (114223)

Propriétaire de 90 hectares de vignes à Chablis, Laroche utilise les fruits des deux tiers (60 hectares) pour son chablis Saint-Martin. Légèrement verdâtre lui aussi, non boisé, le bouquet de ce vin est fin, typé, et pourvu de la note minérale caractéristique. Vin léger, son acidité est bien présente sans être excessive, et il a de la vivacité de même qu'une bonne persistance. Très réussi. 12 % (287 caisses). Garde: 2014-2016.

16,2

Chablis 1er cru Montmains 2011 Jean-Marc Brocard 30$ (12178818)

Goûté à l'aveugle - avec une trentaine d'autres vins - dans le cadre de la parution du nouveau numéro de Cellier, ce vin, d'un jaune assez soutenu, me sembla se présenter avec des notes de pain grillé donnant à croire qu'il était un peu boisé, alors que son élevage est fait sur lies, en cuves inox, d'où ces notes rappelant des arômes boisés. « Bourgogne ? » me suis-je demandé. Flatteur, tout au plus moyennement corsé, on retrouve en fin de bouche les mêmes arômes genre pain grillé. J'ai noté bas... 12,5 % (200 caisses). Garde : 2014-2017 ?

16

South Eastern Australia 2012 Shiraz McGuigan 10,95 $ (12166825)

Ce joli rouge australien compte parmi les cinq vins à 10,95 $ que la SAQ vient de mettre en vente. D'une couleur bleutée, son bouquet, de volume moyen, associe fruits noirs et rouges, et on reconnaît la Syrah, bien que ce ne soit pas très évident. Tout au plus moyennement corsé, très peu tannique, souple, il a un bon goût de fruit et ravira les consommateurs à la recherche de vins à petit prix. Des douelles de chêne neuf américain ont été maintenues dans le moût afin de boiser ce vin, ce qui à mon sens n'est pas perceptible. 12,5 % (774 caisses). Garde : 2014-2015.

15,5

Châteauneuf-du-Pape 2011 Domaine de Beaurenard 44$ (918235)

Magnifique vin blanc, d'une appellation produisant pourtant essentiellement du vin rouge. La couleur est dorée, le bouquet ample... sidérant, complexe, expressif, avec entre autres des notes de coings confits. La bouche suit parfaitement, généreuse, équilibrée, pleine d'éclat et avec une très longue persistance. Six cépages blancs entrent dans son élaboration. Vinifications en cuves, puis élevage en cuves également, et pour une petite partie, environ 15 % de la cuvée, en fûts. Mais il en reste bien peu, hélas ! Grand vin. 14 % (31 caisses). Garde : 2014-2023.

18,5




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer