Avec l'explosion de nouvelles microbrasseries et la recherche constante de nouveautés des consommateurs, il commence à être de plus en plus difficile pour tous les microbrasseurs de trouver leur place sur les tablettes des détaillants. Une «saturation» qui va forcer l'industrie à réfléchir à de nouveaux marchés ou à un changement de philosophie.

Publié le 27 nov. 2018
Anne Drolet LA PRESSE

«La microbrasserie est en croissance. On a une augmentation du nombre de brasseries. On est passé à 28 brasseries de plus en 12 mois. C'est 15 % de plus», explique l'expert en bières Philippe Wouters. «Mais la tablette chez le détaillant, elle n'est pas extensible.» Ça représente entre 600 et 675 nouveaux produits cette année, selon un décompte réalisé par lui et son équipe.

> La suite sur le site du Soleil