Source ID:; App Source:

Peut-on sauver un vin congelé?

Vous avez oublié une bouteille à refroidir au congélateur ou votre cellier... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Photo: André Pichette, La Presse

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

Vous avez oublié une bouteille à refroidir au congélateur ou votre cellier vient de faire défaut? Malheur, le précieux liquide a gelé, et le bouchon de plusieurs bouteilles est sorti. Que faire?

Les experts suggèrent de laisser fondre le vin et de le boire rapidement.Lorsque la température baisse sous les -7 ºC, l'eau contenue dans le vin gèle, explique Michael B. Weissman, professeur au département de physique à l'Université de l'Illinois, qui s'est intéressé au phénomène. La glace exerce alors une pression sur le bouchon de liège et le pousse vers l'extérieur. Si une grande partie du liquide sort ou, pire encore, si la bouteille se brise, le vin est foutu.

Il arrive parfois que le bouchon ne sorte pas complètement du goulot et que le liquide reste en place. Dans ce cas, le vin est encore bon, croit l'oenologue Richard Bastien. Le spécialiste a fait congeler quelques vins blancs dans le but de vérifier l'impact sur le goût. Une fois les échantillons dégelés, l'expert n'a pas noté de différences significatives.

Mise en garde

Albert Adam, professeur à la retraite de la faculté de pharmacie de l'Université de Montréal, grand passionné de vin et auteur du livre In vino veritas, pense aussi que le vin souffrira peu du gel. Il émet toutefois une mise en garde: il ne faut surtout pas chauffer la bouteille pour décongeler son contenu, au risque de l'abîmer.

Richard Bastien précise cependant que les conséquences pourraient être plus dramatiques dans le cas des rouges et des vieux vins, car ceux-ci sont plus fragiles.

«Je ne tarderais pas à les boire, surtout les vieux vins, dit-il. Il y a certainement eu un échange avec l'air. Le vin pourrait être dénaturé et n'aura plus le même potentiel de garde.»

Les experts contactés par La Presse constatent qu'aucune étude ne s'est penchée sur les impacts de la congélation du vin.

Malgré tout, Richard Bastien croit que plus le taux d'alcool est faible, plus le vin risque de s'abîmer. La plupart des vins gelés seront un peu moins acides, les mousseux pourraient perdre leur effervescence et des cristaux de tartre se formeront dans certains d'entre eux, précise-t-il.

Congeler ses restes

Les bouteilles déjà entamées semblent quant à elles ne pas souffrir du froid. Au contraire! Dans un texte publié en 2007 dans la revue Cellier de la Société des alcools du Québec, des experts ont dégusté des restes de vin conservés une semaine au congélateur, d'autres préservés avec la classique pompe à air (Vacu vin) et avec un ajout de gaz neutre. Résultat: ils ont préféré les échantillons de vin décongelés.

Marc Chapleau, qui a participé à ce groupe, explique que pour congeler son vin, il suffit de replacer le bouchon et de mettre la bouteille au congélateur. Pour décongeler le liquide, il conseille de placer le vin dans un récipient d'eau tiède. Au moment de verser, il faut être attentif, car M. Chapleau note qu'il se forme parfois un dépôt plus important.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer