Les vignerons de l'appellation Rully en Bourgogne sont sous le choc. La grêle a détruit plus de 50% de leurs raisins lors d'un orage survenu dans la soirée de mardi dernier.

Publié le 13 juill. 2011
Karyne Duplessis Piché, collaboration spéciale LA PRESSE

«En cinq minutes, la grêle a détruit tous les raisins et les feuilles exposés à l'ouest», raconte Jean-Claude Brelière, joint à son vignoble de Rully.

La déception est grande, puisque quelques heures avant l'orage, les viticulteurs de cette appellation se préparaient à une récolte abondante prévue à la fin du mois d'août.

Émilie Belleville s'est rendue tôt mercredi matin dans ses vignes. Entourée des autres producteurs de la région, la viticultrice a constaté que tous ses raisins ont été détruits.

«On travaille toute l'année à la vigne et il suffit d'une averse pour avoir tout perdu, dit-elle. C'est très dur! Il n'y aura pratiquement pas de vendange chez nous cette année. On a été touché à 100%. »

Jean-Claude Brelière a été plus chanceux. Seulement 50% de ses vignes ont été touchées. Mais il craint que la pluie et l'humidité causent de la pourriture et contaminent les raisins épargnés par la grêle. Les dommages pourraient alors être plus importants.

Près de cinquante producteurs se partagent l'appellation Rully qui s'étend sur 360 hectares. Ils produisent des vins blancs de chardonnay et des vins rouges à base de pinot noir.