Comme je l'ai mentionné en février 2006 à l'émission Tout le monde en parle, les vins du Portugal étaient, au début du millénaire, parmi les secrets les mieux gardés du vignoble mondial. Bonne nouvelle, le secret est maintenant connu de tous, ou presque! De vraies perles, dont certaines à bon prix, y sont élaborées avec brio. Il suffit de déguster les aubaines que sont les quatre crus que je vous recommande avec les recettes publiées dans ce cahier pour vous en convaincre.

Mis à jour le 16 févr. 2010
François Chartier, collaboration spéciale LA PRESSE

L'une des grandes forces du Portugal, à l'image de l'Italie, réside assurément dans la diversité des cépages autochtones, donc de vins empreints d'une singularité qui se fait de plus en plus rare dans le marché mondial inondé de cabernet. Ceux qui, comme moi, ont pu déguster avec intérêt les crus portugais depuis le milieu des années 90 auront remarqué une importante et rapide évolution de leur qualité.

Il existe aujourd'hui de nombreux vins polis, raffinés et expressifs de calibre international. De grandes pointures se trouvent dans les zones d'appellation Dão pour les vins de Quinta dos Roques ainsi que du Douro, actuellement la plus riche zone de production de grands vins, avec des domaines de pointe comme Domingos Alves de Sousa, Duas Quintas, Quinta do Vale Dona Maria, Quinta do Crasto, Quinta do Vallado, Quinta de la Rosa, Quinta do Infantado et Niepoort.

Sans oublier les vins de Bairrada, avec Luis Pato, et de l'Alentejo, avec Herdade do Esporão et Cortes de Cima. Il est donc plus que temps de profiter de cette vague en participant à cette quinzaine portugaise qui s'installe en ville dans le cadre du festival Montréal en lumière, pour ainsi faire et refaire vos gammes avec la pluralité des cépages et des terroirs portugais.

MES QUATRE VINS POUR NOS RECETTES PORTUGAISES

Quinta do Minho «Loureiro» 2008

Vinho Verde, Quinta do Minho, Portugal

14,65$ (10371438) LÉGER

Pour s'unir à la recette d'épinoches en escabèche proposée dans ce cahier, il faut prendre en compte la friture des petits poissons, tout comme la sauce à base de persil, de laurier, d'oignon et, surtout, de vinaigre. Pour que le vin reste en selle devant le gras de la friture et l'acidité mordante du vinaigre tout en s'unissant aux parfums des herbes, il vous faudra donc sélectionner un blanc sec, vif et parfumé, aux notes aromatiques à la fois anisées (persil) et terpéniques (laurier). Ce à quoi répond, idéalement, un riesling. Bonne nouvelle, car on trouve dans la région portugaise du Vinho Verde des vins à base de loureiro, un cépage autochtone dont le profil aromatique n'est pas sans rappeler celui des vins de riesling. Optez donc pour ce cru. Vous y dénicherez un invitant et très réussi vinho verde, parfumé et vivifiant, jouant entre l'herbe fraîche (laurier) et les fruits quasi exotiques. Et la bouche est à la fois croquante et satinée.

Catarina 2008

Vinho Regional Terras do Sado, Bacalhôa Vinhos, Portugal

15,20$ (10838624) MODÉRÉ

et

Meia Encosta 2008

Dão, Sociedade dos Vinhos Borges, Portugal

10,65$ (250548) LÉGER"

Quant à la recette de riz au poulet et aux abats, il vous faudra prendre une décision: soit servir un blanc ample et gras, passablement riche, à une température plus fraîche que froide, soit opter pour un rouge léger et servi très frais. Pour le blanc, il y a la délicieuse aubaine qu'est le Catarina 2008, né d'un assemblage réussi entre l'autochtone fernão pires et l'international chardonnay. Un blanc sec à la bouche ample, suave et texturée, aux notes de fleurs et de pêche, subtilement boisé. Pour le choix du rouge, allez-y pour le Meia Encosta 2008, à base des cépages touriga nacional, jaen, alfrochiero et tinta roriz. Tout y est: du nez, aux parfums soutenus et des plus agréables, rappelant la cerise et la violette. De la souplesse et de l'expressivité en bouche, au corps modéré, à l'acidité discrète.

Chaminé 2008

Vinho Regional Alentejano, Cortes de Cima, Portugal

15,55$ (10403410) MODÉRÉ COUP DE COEUR

Enfin, pour notre recette de ragoût de pois chiches aux deux chouriços, même si ce plat requiert un vin rouge, il vous faudra porter une attention particulière aux tanins du vin rouge sélectionné, à cause des oeufs pochés. C'est que les protéines des jaunes d'oeufs ont la fâcheuse habitude de coaguler avec les tanins, rendant ces derniers anguleux, voire pointus. Le choix sur mesure est assurément ce délectable rouge, coup de coeur portugais de l'heure. Difficile d'être plus jus de raisin et festif que ça! On a l'impression de croquer dans le raisin frais et de boire à même la cuve tant la prime jeunesse de cette référence portugaise est à l'avant-scène. De la couleur, du fruit à revendre (raisin, fraise, cerise), des épices (cannelle et poivre), de l'ampleur, des tanins passablement dodus et du plaisir à boire comme jamais.

François Chartier est l'auteur du guide des vins La Sélection Chartier 2010 et du livre Papilles et molécules Sur la piste aromatique des aliments et de vins, aux Éditions La Presse. Communiquez avec lui sur son site: francoischartier.ca