Source ID:a634a112fcb9347f8234d21719703aa8; App Source:StoryBuilder

Snap perd un autre directeur financier

Snap, connue pour son application Snapchat de messagerie... (Photo Thomas White, archives REUTERS)

Agrandir

Snap, connue pour son application Snapchat de messagerie photo et vidéo éphémère, lutte contre la popularité du service Instagram, de Facebook.

Photo Thomas White, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
BARBARA ORTUTAY
Associated Press
New York

La société derrière le service de messagerie éphémère Snapchat a perdu mercredi son deuxième directeur financier en moins d'un an, le réseau social étant confronté à une diminution de sa base d'utilisateurs et à la forte concurrence de rivaux de plus grande taille.

Snap a indiqué que le directeur financier Tim Stone allait saisir d'autres occasions d'affaires non précisées. Il avait rejoint Snap huit mois plus tôt, après avoir passé deux décennies chez le détaillant en ligne Amazon.

Un certain nombre de hauts dirigeants ont quitté Snap ces derniers mois. M. Stone avait généralement été perçu comme une personne susceptible d'apporter une plus grande stabilité aux échelons supérieurs de l'entreprise. En conséquence, son départ a provoqué une chute de près de 14 % du cours de l'action de Snap, mercredi.

L'exode des cadres « met en relief la série de difficultés auxquelles la société est confrontée dans sa lutte contre Instagram et dans sa réponse aux défis posés par la refonte de son application », a fait valoir John Blackledge, analyste chez Cowen.

Snap, connue pour son application de messagerie photo et vidéo éphémère, lutte contre la popularité du service Instagram, de Facebook. La fonctionnalité Stories d'Instagram - que Facebook a copiée à partir d'une fonctionnalité semblable de Snapchat - compte 400 millions d'utilisateurs quotidiens. Pour l'ensemble de ses différentes fonctionnalités, Snap compte 188 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.

Snap a annoncé fin 2017 qu'elle allait apporter des modifications à son application pour attirer plus d'utilisateurs, mais les utilisateurs existants ont mal accueilli ces changements. Snap a notamment essayé de séparer ce que les utilisateurs partagent entre amis et ce que les organisations de médias publient. Après avoir reçu des plaintes, le chef de la direction, Evan Spiegel, a affirmé en mai que la société annulerait certains des changements. Cependant, jusqu'à présent, cela n'a pas freiné le déclin du nombre d'utilisateurs.

Michael Pachter, analyste chez Wedbush, s'est dit « troublé » par le départ de M. Stone. Si M. Stone s'en va « en raison de son incapacité à s'entendre avec les autres dirigeants », a-t-il souligné, cela pourrait être un mauvais signe.

En annonçant le départ de M. Stone, mardi, Snap a assuré qu'il n'y avait eu aucun désaccord avec lui au sujet de la comptabilité, de la gestion, des activités, des questions réglementaires ou d'autres choses.

En novembre, Snap a indiqué qu'elle avait reçu des assignations à comparaître de la part du gouvernement fédéral liées à un recours collectif intenté à la suite de son entrée en Bourse. La poursuite prétend que Snap a induit les investisseurs en erreur quant à la croissance de son nombre d'utilisateurs avant le premier appel public à l'épargne.

La société Santa Monica, en Californie, avait suggéré à l'époque que les autorités réglementaires étudient certaines divulgations lors de son entrée en Bourse au sujet de la concurrence d'Instagram.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer