BlackBerry, l'équipementier canadien en télécommunications, va commercialiser dans les tout prochains jours un nouveau téléphone avec un écran carré de bonne taille et son traditionnel clavier.

Publié le 22 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Passport BlackBerry devrait être vendu aux États-Unis à 599 dollars, a indiqué lundi le PDG du groupe canadien John Chen au quotidien Wall Street Journal.

Le nouveau téléphone intelligent sera lancé mercredi à la fois à Dubaï, Londres et Toronto avant d'ici une quinzaine de jours d'être commercialisé un peu partout, a ajouté M. Chen.

Près de deux ans après l'échec cuisant du lancement du modèle 10 --qui avait accentué la chute de l'icône des télécoms des années 2000--, le Passport arrive sur le marché avec un écran carré de 11,5 cm.

L'appareil avec un design plus anguleux permet sur son écran de bonne taille d'afficher plus facilement une photo en totalité et 60 caractères.

Le groupe canadien, qui a recentré sa stratégie sur le service aux entreprises après ses déboires des dernières années sur le marché des téléphones intelligents, tente à nouveau sa chance pour séduire les consommateurs.

Ces derniers semblent toutefois désormais acquis au coréen Samsung et autres fabricants de téléphones intelligents avec le système d'exploitation Android ou encore à Apple, dont le dernier iPhone 6 s'est vendu à 10 millions d'exemplaires en trois jours.

BlackBerry avait décidé il y a un an de privilégier une stratégie sur le service aux entreprises plutôt que le marché du téléphone grand public pour lequel le Canadien avait passé un accord de sous-traitance avec le Taïwanais Foxconn.

Le groupe doit présenter ses résultats financiers vendredi pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal 2015 qui devrait confirmer le lent redressement de l'entreprise qui avait licencié pratiquement la moitié de ses effectifs l'an dernier.