• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Les sites d'infos en ligne, un espoir pour l'emploi dans la presse 

Les sites d'infos en ligne, un espoir pour l'emploi dans la presse

Des sites comme BuzzFeed et Quartz couvrent de... (Photo BuzzFeed)

Agrandir

Des sites comme BuzzFeed et Quartz couvrent de plus en plus l'étranger.

Photo BuzzFeed

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les nouveaux médias en ligne américains ont généré près de 5000 emplois en quelques années, apportant un peu d'espoir à un secteur de la presse qui peine à s'adapter aux changements technologiques, selon une étude publiée mercredi.

Dans son «état des médias d'information 2014», le centre de recherche Pew décompte environ 5000 emplois à plein temps dans près de 500 publications en ligne. La plupart ont été créés ces cinq dernières années.

Les journalistes travaillent encore en majorité pour des journaux traditionnels, mais le nombre d'emplois y a diminué de 6,4% en 2012 et le centre Pew s'attend aussi à un recul sur l'année 2013, pour laquelle les chiffres définitifs ne sont pas encore connus.

Le secteur des médias dépend encore beaucoup de la publicité, qui génère 70% de ses quelque 60 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel.

Mais les médias en ligne montent en puissance et laissent entrevoir de nouveaux modèles d'activité.

Si la plupart des journaux ne parviennent pas à générer des revenus importants avec le numérique, certains sites en ligne s'écartent du financement par la publicité et recourent à des philanthropes, du capital-risque ou l'organisation de conférences.

Ce sont «d'autres manières de soutenir le journalisme à l'ère numérique», souligne Mark Jurkowitz, un chercheur du centre Pew.

«Les nouveaux acteurs renforcent la capacité de reportage, les connaissances technologiques et les ressources financières consacrées à l'information, créant un niveau d'énergie qu'on n'avait pas vu depuis longtemps» se félicite aussi Amy Mitchell, directrice des recherches sur le journalisme chez Pew.

«La dynamique est réelle, mais il faudra voir si ces nouveaux médias vont prospérer et s'étendre à toutes les manières dont on consomme les informations», ajoute-t-elle.

Selon l'étude, 30 des plus importants médias en ligne représentent environ 3.000 emplois, avec de gros investissements dans la couverture internationale.

Vice Media a désormais 35 bureaux à l'étranger, et le Huffington Post compte passer de 11 à 15 pays cette année. Des sites comme BuzzFeed et Quartz couvrent de plus en plus l'étranger.

Parallèlement, le nombre de reporters internationaux de la presse écrite traditionnelle a chuté de 24% entre 2003 et 2010, selon le Pew. Au total 16 000 emplois ont été perdus dans des journaux et 38 000 dans des magazines, et ils n'ont été que partiellement été remplacés par ceux gagnés en ligne.

L'étude relève que les sites d'informations sur internet essayent de «combler des trous dans la couverture créés par les pressions sur les ressources dans les publications traditionnelles -- des sujets de niche comme l'éducation à la couverture internationale en passant par des informations locales et du journalisme d'investigation».

Les plateformes sociales et mobiles transforment aussi l'activité dans le secteur. Selon le Pew, 50% des utilisateurs de réseaux sociaux partagent des informations de presse et 46% les discutent. Et plus d'un consommateur d'informations en ligne sur 10 a soumis ses propres contenus (photos, vidéos, opinions) à des sites ou des blogues d'informations.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer