Source ID:; App Source:

«Facebook est dangereux maintenant»

Les joueurs du Canadien ne sont pas les seuls sportifs à devoir composer avec la nouvelle réalité du monde Facebook.

Il faut passer quelques minutes sur le site pour réaliser que tous les athlètes du monde, ou presque, sont sur Facebook. De Tony Romo à Peyton Manning, de Sidney Crosby à Jaromir Jagr, ils sont là.

Bien sûr, on peut penser que ces messieurs ont autre chose à faire que de passer tout leur temps sur Facebook. Dans la plupart des cas, ce n'est pas vraiment eux qui pianotent sur Facebook, mais bien des frimeurs qui s'amusent à prendre leur place.

Les dirigeants de Facebook, eux, jurent que les frimeurs sont rapidement démasqués.

«On retire tout contenu qui contrevient à notre politique d'utilisation, explique par courriel Malorie Lucich, porte-parole de Facebook. Ça inclut les faux profils. Nous encourageons d'ailleurs tous les utilisateurs à nous contacter s'il y a des ennuis à ce sujet.»

Facebook donne aussi des maux de tête aux dirigeants d'équipe. En août, l'identité du quart partant de l'Université Notre Dame était dévoilée sur Facebook, parce que l'heureux élu, le quart Demetrius Jones, avait reçu des messages de félicitations sur sa page!

Déjà, certaines universités américaines ont interdit l'utilisation de Facebook à leurs athlètes.

Souvent pour la même raison: les secrets finissent toujours par «sortir» sur Facebook sans compter tous ces joueurs qui se permettent de critiquer un entraîneur ou un dirigeant sur leur page.

Il y a un an, le quotidien américain USA Today rapportait l'histoire du nageur Eddie Kenney, de l'Université Louisiana State. Kenney avait été expulsé de l'équipe de natation avec un collègue. La raison? Il avait écrit des commentaires jugés diffamatoires à l'endroit de ses entraîneurs sur sa page Facebook.

Kenney avait ensuite dû passer à l'Université Purdue. «Ce fut un choc pour moi, avait-il déclaré au USA Today. Facebook est quelque chose de dangereux maintenant. J'ai appris ma leçon. On est censé s'amuser avec Facebook, mais il faut être prudent.»

On ose à peine imaginer la tempête s'il fallait qu'un joueur du Canadien critique Guy Carbonneau sur sa page Facebook

À lire aussi:

Les joueurs du Canadien et Facebook




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer