Le groupe informatique américain en restructuration Hewlett Packard continue de se renforcer dans le «cloud», les services dématérialisés en ligne, avec l'achat annoncé jeudi de la société américaine Eucalyptus.

Publié le 11 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Eucalyptus était au départ un projet de recherche du département d'informatique de l'Université de Santa Barbara en Californie. La société est aujourd'hui spécialisée dans les logiciels libres destinés notamment aux entreprises et permettant de bâtir des services de cloud.

La transaction, dont les modalités financières ne sont pas divulguées, devrait être bouclée d'ici fin janvier 2015.

Le patron d'Eucalyptus, Marten Mickos, sera alors promu vice-président de HP, et sera chargé de superviser toutes les activités de «cloud» du groupe.

HP tente depuis 2012 de se restructurer pour s'adapter notamment à la crise sur le marché du PC, dont il est le deuxième fabricant mondial.

Cela passe par de dures coupes dans les effectifs, avec jusqu'à 50 000 suppressions d'emplois annoncées jusqu'ici, et un recentrage sur d'autres activités jugées plus porteuses, comme justement le «cloud» où HP avait indiqué en mai vouloir investir plus d'un milliard de dollars en deux ans.