Source ID:; App Source:

La SAQ virtuelle rénovée

Vincent Marissal
La Presse

Nous, amateurs de vin québécois, critiquons souvent (souvent avec raison, parfois injustement) notre SAQ adorée.

On ne peut pas critiquer d'autres détaillants de vin, de toute façon, puisque la société d'État règne de manière monopolistique.

On peut toutefois comparer ce qui se fait ailleurs, notamment chez la cousine ontarienne de la SAQ, la LCBO, chez les grands détaillants ou sur les sites internet de ces détaillants.

Le site de la SAQ (saq.com), justement, est l'objet de nombreuses récriminations depuis quelques années parmi les consommateurs québécois.

Eh bien, réjouissez-vous, mécontents internautes, il vaut parfois la peine de se plaindre. La SAQ vient en effet de lancer une nouvelle version rénovée de son site, qui devrait répondre aux principaux griefs.

Il est trop tôt pour juger du succès de l'opération, on le verra à l'usage, mais il faut saluer les efforts.

D'abord, la SAQ a rapatrié l'hébergement de son site, ce qui lui permettra, pense-t-elle, de l'améliorer en continu plutôt que de devoir s'en remettre à un sous-contractant.

Premier objet de grief lancinant de la part des utilisateurs de saq.com: l'inventaire incomplet et aléatoire des produits disponibles.

Dorénavant, l'inventaire apparaît en temps réel plutôt que d'être mis à jour une fois par semaine. Il est toujours suggéré d'appeler la succursale avant de se rendre y cueillir les deux dernières bouteilles de votre vin préféré, mais en principe, si l'inventaire indique qu'il en reste deux, c'est qu'il en reste bel et bien deux.

Dans l'ancienne version du site, l'inventaire indiquait souvent une bouteille quand, dans les faits, il n'en restait plus. Ce qui fait que vous pouviez appeler en vain 10 succursales pour trouver LA bouteille rare encore disponible pour vous faire dire 10 fois que c'était une erreur d'inventaire. Erreur corrigée, affirme la SAQ.

Autre récrimination courante ces dernières années: la complexité du système d'achat par internet. Le tout a été simplifié pour diminuer le nombre de clics nécessaires pour compléter la transaction.

On reprochait aussi à saq.com de donner trop peu d'information sur les vins et les accords gastronomiques possibles. Corrigé aussi. D'abord, les fiches descriptives des vins sont plus nombreuses et plus détaillées et vous trouverez trois suggestions d'accord mets-vin pour chaque produit régulier.

Enfin, le système permettra de sélectionner des succursales préférées pour faciliter la recherche de produits. Si vous deviez trouver la bouteille tant recherchée hors de votre circuit habituel, les coordonnées de la succursale viendront avec une carte de mapquest, plutôt que les indications approximatives de l'ancien site.

Le site saq.com enregistre environ 15 000 visites par jour. Quant aux ventes du site internet, elles sont encore marginales par rapport au volume de vente de la SAQ (seulement 0,2%), mais elles sont en hausse d'environ 10% par année.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer