Source ID:; App Source:

QuebecTorrent.com est toujours en ligne

Matthieu Boivin
Le Soleil

Le site internet de téléchargement de fichiers musicaux, vidéo et de films, www.quebectorrent.com, demeure en ligne malgré les mises en demeure que son administrateur a reçues la semaine dernière de la part d'une dizaine de maisons de disques qui produisent du contenu québécois.

La décision de l'administrateur, qui s'identifie par son surnom sur la Toile, Doditz, a été prise à la suite d'une rencontre survenue hier entre lui et son avocat, Alain Lecours, de la firme Lecours et Lessard, de Montréal.

Le site QuebecTorrent.com permet à ses quelque 46 000 membres de s'échanger des fichiers de musique, de films et de séries télévisuelles produits au Québec, mais aussi partout dans le monde.

Lors d'une visite rapide, hier, il nous aurait été possible de télécharger le film québécois Bon Cop Bad Cop, le dernier long métrage de la série culte La guerre des étoiles et l'album Invitez les vautours, du rockeur québécois Éric Lapointe.

«Il est faux de dire que QuebecTorrent.com a été créé uniquement pour permettre l'échange de fichiers dont la musique est touchée par les droits d'auteur, souligne Me Lecours. Seulement 10 % des fichiers échangés par ce site sont en fait des fichiers musicaux qui ont des droits d'auteur.»

«Les internautes surfent aussi sur QuebecTorrent.com pour mettre la main sur des oeuvres d'artistes moins connus qui n'ont pas été enregistrés par des maisons de disques. Plusieurs cinéastes mettent en ligne leur court métrage par l'entremise de ce site Internet, et ils souhaitent que ces fichiers circulent librement sur la Toile. Dans ces circonstances, mon client a décidé de garder son site en ligne. Nous allons répondre aux maisons de disques au cours des prochains jours, et si elle ne sont pas satisfaites de notre réponse, nous irons régler ce différend devant les tribunaux.»

Collecte de fonds

L'administrateur a d'ailleurs commencé à ramasser des sommes d'argent sur son site en demandant aux membres de faire des dons afin de payer d'éventuels frais d'avocat.

Me Lecours avance que le site QuebecTorrent.com sera également modifié afin d'expliquer aux gens que l'échange de fichiers frappés de droits d'auteur est interdit.

«L'administrateur compte aussi jouer un peu à la police, afin de rappeler les internautes récalcitrants à l'ordre, ajoute Me Lecours. Mais les maisons de disques doivent comprendre que de fermer ce site Web ne changera pas grand-chose, puisqu'il en existe déjà plusieurs autres et que de tels fichiers vont continuer de circuler, peu importe ce qui se passe avec QuebecTorrent.com.»

Bill St-Georges, directeur général de la maison de production Musicor, avance que l'administrateur devra agir rapidement et fermer son site Internet, sinon lui et d'autres producteurs de contenu québécois prendront les moyens légaux afin de défendre leur industrie.

«Dans un marché très petit comme celui du Québec, nous nous devons de protéger le matériel de nos auteurs qui triment dur afin de se faire connaître. Si nous ne faisons rien, le marché québécois de la musique risque d'en souffrir à long terme.»

À lire aussi :

- L'industrie du disque vise QuebecTorrent

- Le culte des «power seeders»

- QuebecTorrent.com: une éthique variable




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer