Après avoir célébré leurs exploits sportifs avec les députés de la Chambre des communes, plus de 150 olympiens canadiens sont débarqués à Montréal, jeudi soir, en vue du défilé des athlètes qui aura lieu vendredi au centre-ville.

Daphné Cameron LA PRESSE

C'est dans une marée d'applaudissements que les sportifs ont fait leur apparition à l'intérieur de la Gare centrale. Quelques dizaines de fans et de badauds s'étaient massés dans le hall aux côtés des médias dans l'espoir de croquer une photo des médaillés ou de leur demander un autographe. À un moment, le patineur de vitesse François Hamelin a sorti sa médaille d'or pour la présenter à la foule qui a poussée des «oh» et des «ah» en tentant d'agripper le précieux métal.«J'apprécie de pouvoir aller à la rencontre des fans», a déclaré le jeune homme en marge du rassemblement. «J'ai très hâte au défilé, c'est un honneur de pouvoir assister à un événement d'envergure comparable à la parade de la coupe Grey ou à celle... du Père Noël!»

Jeudi, les athlètes ont voyagé en train d'Ottawa (où ils ont été félicités en matinée par le premier ministre Harper) à Montréal.

«Nous avons tous été occupés de notre côté depuis la cérémonie de clôture des Jeux donc j'étais heureux de retrouver tout le monde avec qui j'ai partagé mon expérience», a expliqué le skieur Alexandre Bilodeau à sa sortie du train. «C'était un moment de fierté qui a rassemblé le pays, donc je suis heureux de finir cela ici chez moi avec vous.»

Vendredi dès 11h30, les athlètes paraderont sur la rue Saint-Catherine de la rue Du Fort jusqu'au square Phillips. Environ 800 personnes y participeront y compris des artistes et des jeunes athlètes de la région de Montréal.

«Pour moi, ça vient finaliser l'aventure olympique. Nous sommes la cuvée 2010 et jamais on ne revivra un moment historique pareil», a expliqué la patineuse de vitesse et double médaillée d'argent, Marianne St-Gelais. «Je vais en profiter au maximum et j'espère que la population va venir fêter avec nous.»

Son copain, le patineur de vitesse et double médaillé d'or Charles Hamelin, abonde dans le même sens. «On veut qu'il y ait le plus de monde possible», a-t-il lancé. «C'est, entre autre, grâce à la population que l'on a réalisé nos records. J'ai vraiment senti le monde derrière moi. Durant les olympiques, je recevais, en moyenne 500 messages sur mes comptes Twitter et Facebook! Nous sommes là pour célébrer, mais aussi pour remercier tout le monde.»