La gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, convoquera en octobre prochain le monde entier aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver lorsqu'elle prendra possession de la flamme olympique en Grèce.

Jennifer Ditchburn LA PRESSE CANADIENNE

La flamme sera ensuite utilisée pour allumer la vasque olympique au stade de la B.C. Place, qui brûlera tout au long des Jeux olympiques d'hiver.

Des sources gouvernementales ont indiqué à La Presse Canadienne que Mme Jean sera accompagnée du ministre d'Etat fédéral aux Sports, Gary Lunn, au moment où elle prendra part à une cérémonie très symbolique à Athènes. Des rumeurs circulaient selon lesquelles la reine Elizabeth aurait pu participer à cette cérémonie, mais le premier ministre Stephen Harper a demandé à la gouverneure générale de s'en charger.

La flamme sera transportée par avion de la Grèce vers le Canada, où elle entreprendra, le 30 octobre, un parcours de 45 000 kilomètres en 100 jours auquel participeront quelque 12 000 porteurs de flambeau.

La première partie du trajet de la flamme commencera à Olympia, où se déroulaient les Jeux durant l'Antiquité.

Une cérémonie très théâtrale est organisée pour chaque Jeux olympiques, et des actrices grecques y incarnent des prêtresses antiques. Les actrices utilisent le soleil  et un miroir parabolique pour créer une flamme et la déposer dans une vasque.

La plus haute prêtresse transportera ensuite la flamme dans une région boisée située à proximité de l'ancien stade et la remettra à un coureur grec. Cette partie du rituel est prévue pour le 22 octobre.

La flamme sera ensuite transportée à travers la Grèce avant d'arriver au Stade panathénaïque, à Athènes, où se sont tenus les premiers Jeux olympiques modernes, en 1896.

Michaëlle Jean y sera pour recevoir la flamme et entreprendre les procédures pour la rapporter au Canada.

A bord des avions, la flamme est habituellement gardée dans une lampe. Et il y a toujours des «flammes de secours» qui sont prévues au cas où l'une d'entre elles ne s'éteigne.