Le fondeur Alex Harvey termine sa saison en force. L'athlète de Saint-Férréol-les-Neiges s'est classé huitième du prologue style libre 3,3 kilomètres comptant pour les Finales de la Coupe du monde de ski de fond, épreuve remportée par l'Allemand Axel Teichmann.

LA PRESSE CANADIENNE

Teichmann a inscrit un chrono de huit minutes 33,1 secondes, devançant au fil le Suisse Dario Cologna de deux dixièmes de seconde. Le Tchèque Martin Koukal a complété le podium.

Harvey, qui ne devait même pas prendre part à cette dernière étape de la saison, a terminé tout juste derrière le Norvégien Petter Northug, grande vedette des récents Championnats du monde, où il a récolté trois médailles d'or.

Les Canadiens George Grey, Ivan Babikov, Devon Kershaw et David Nighbor ont respectivement terminé 19e, 40e, 62e et 83e.

«Huitième d'une Coupe du monde, ce n'est pas si mal, a confié Harvey. Le parcours était vraiment difficile. Il y avait 82 mètres d'ascension verticale pour chacune des deux boucles.

«J'avais un peu peur du parcours, car les montées abruptes en style libre, c'est ma faiblesse. Au moins, je savais que la forme était là.»

Plus important que son classement du jour, Harvey frappe désormais à la porte du top-30 du classement général de la Coupe du monde des épreuves de distance. S'il termine parmi les 30 premiers, il profitera de plusieurs avantages dès la saison prochaine.

«Ça veut dire que je pourrai participer à toutes les Coupes du monde et que la FIS va payer les dépenses de courses. En plus, ça donnera plus de places pour les Canadiens. Un autre avantage, c'est que tu as toujours de bonnes places de départ dans les courses en départ de masse.»

Dans le sprint féminin de 2,5 kilomètres, la Montréalaise Dasha Gaïazova a terminé au 55e rang en vertu d'un chrono de 7:56, soit un retard de 43,5 secondes sur la gagnante, l'Allemande Claudia Nystad.

Nystad s'est imposée devant la Suédoise Charlotte Kalla et la Polonaise Kowalczyk, qui n'a guère repris de temps à sa rivale slovène au général, Petra Mjadic.

Cette dernière, qui devançait Kowalczyk de 91 points au classement général de la Coupe du monde avant les épreuves suédoises du week-end, s'est contentée d'une 5e place, à 10,2 secondes de l'Allemande.

La Slovène, déjà créditée de neuf victoires sur le circuit cette saison, dont huit en sprint, garde néanmoins la tête des finales, après sa victoire dans le sprint de Stockholm, devant Kalla à 7,1 sec. et Kowalczyk à 11,5 secondes.

Les finales de la Coupe du monde se déroulent en quatre étapes. Un premier sprint disputé mercredi donnait un avantage chronométrique pour celui de vendredi, ce dernier faisant office de «prologue» pour la poursuite de samedi, avant le 25 km en départ de masse dimanche.