Le boxeur sud-africain Simiso Buthelezi, 24 ans, est mort mardi soir dans un hôpital de Durban, dans son pays natal. Il était dans un coma artificiel depuis deux jours, après avoir subi d’importantes blessures lors d’un combat professionnel, a annoncé l’organisation Boxing South Africa (BSA).

Publié le 8 juin
William Thériault
William Thériault La Presse

Des images troublantes de Buthelezi, qui se battait dimanche pour la ceinture WBF All Africa, ont circulé sur le web en début de semaine. On peut le voir, après avoir été atteint au visage, se mettre à frapper à répétition dans le vide. Il se tenait dos à son adversaire.

Visiblement désorienté, Buthelezi n’était pas en mesure de poursuivre son combat correctement. L’arbitre Elroy Marshall a immédiatement donné la victoire à son adversaire, Siphesihle Mntungwa, avant d’appeler les secours. La scène a été qualifiée de « triste » et de « bizarre » dans le monde de la boxe.

« Vers la fin du combat, M. Buthelezi s’est effondré et a été emmené à l’hôpital, où il a été découvert qu’il souffrait d’une blessure au cerveau qui a provoqué un saignement intérieur, explique un communiqué officiel de BSA. À l’hôpital, M. Buthelezi a reçu les meilleurs soins possibles, mais a succombé à ses blessures. »

L’incident s’est déroulé à la toute dernière minute d’un affrontement de dix rondes. Pendant que son rival tombait dans les cordes du ring, Buthelezi a essuyé un coup sur la joue. À la reprise du duel, il s’est tourné vers le coin du ring pour se mettre à frapper dans le vide. Il avait pourtant passé une bonne partie du combat sans se faire toucher.

« Je ne peux vraiment pas expliquer ce qui s’est passé, pour être honnête », a soutenu Bheki Mngomezulu, entraîneur du boxeur défunt, à la chaîne sud-africaine News24. « C’était ahurissant, mais dans son entraînement et dans sa préparation pour le combat, il n’y avait rien de fâcheux en rapport avec sa condition [physique]. Il était en bonne forme avant le combat. »

Le groupe BSA, qui affirme vivre une « grande tristesse », conduira une révision indépendante de la blessure et compte rendre les résultats publics.

Avec News24