Kim Clavel était impatiente de remonter sur le ring. Et son adversaire l’a sûrement senti.

Frédérick Duchesneau Frédérick Duchesneau
La Presse

Clavel (13-0-0, 2 K.-O.) l’a emporté aux points contre la Mexicaine Barbara Alejandra Martinez Munoz (3-9-1, 0 K.-O.).

Dans un amphithéâtre – le Deportivo Cri Cri, à Cuernavaca – où l’on entendait clairement les bons mots de l’entraîneuse Danielle Bouchard à son endroit, Clavel a bien contrôlé les deux premiers rounds, notamment avec son jab.

Mais la Québécoise s’attendait à un combat difficile contre une boxeuse qu’elle qualifiait de « tough ». Et l’intensité, déjà bien installée, a monté d’un cran au troisième des six assauts. Clavel est néanmoins sortie vainqueure du duel par décision unanime.

« Elle a été coriace, a commenté Clavel, au téléphone depuis le Mexique. Mon jab a été super important. J’ai réussi à être précise. »

Clavel est championne NABF et troisième aspirante au WBC chez les mi-mouches. Ce combat ayant lieu chez les poids mouches, son titre n’était pas en jeu.

La boxeuse avait bien hâte de vivre l’ambiance sur place. Et elle l’a adorée.

« Les gens sont mordus de boxe ici, a-t-elle lancé. Un monsieur a même pris mes bandages quand on les a découpés après le combat ! »

Même scénario pour Houle

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Marie-Pier Houle

Un peu plus tôt, Marie-Pier Houle l’avait emporté par décision unanime, au terme de six rounds, contre Maria Hernandez.

Houle (3-0-1, 1 K.-O.) a dû travailler contre une adversaire qui s’est portée à l’attaque en début d’affrontement. Hernandez a toutefois commencé à montrer de sérieux signes de ralentissement à mi-combat. La Québécoise a nettement dominé la suite.

C’était un premier combat en carrière chez les super-mi-moyens pour Houle et un retour dans l’arène après un an d’inactivité.