(Los Angeles) L’ancienne légende des lourds Mike Tyson, 54 ans, et Roy Jones Jr, 51 ans, qui vont remonter sur le ring le 28 novembre au Staples Center de Los Angeles, rejettent la qualification d’exhibtion pour ce combat qu’ils assurent préparer durement.

Agence France-Presse

Le directeur de la Commission athlétique de Californie (CSAC), Andy Foster, a récemment dit que ce rendez-vous, disputé à huis clos, ne constituerait pas un « vrai combat ».

« Je ne sais ce qu’il veut dire par “pas un vrai combat” », a répliqué « Iron Mike » lors d’une conférence de presse virtuelle jeudi.  

C’est Mike Tyson contre Roy Jones Jr. Je vais venir combattre et il va venir combattre. C’est tout ce qu’il y a à savoir.

Mike Tyson

Le dernier gars qui a fait une “exhibition” avec Mike Tyson s’est retrouvé à terre dès le premier round. Si vous ne savez pas ça, alors il y a quelque chose qui cloche. Qui monte sur un ring, face au grand, au légendaire Mike Tyson et croit que “c’est une exhibition”, avec des gants de 12 onces, sans protection à la tête ? Ça, une exhibition ? Voyons donc, ce sera pour de vrai.

Roy Jones Jr

Selon le règlement fixé par la CSAC, le combat se déroulera sur huit rounds de deux minutes chacun. Ce qui n’est pas pour plaire aux deux boxeurs.

Deux minutes, des « rondes pour les femmes »

« Je suis certain qu’ils ont leurs raisons pour en décider ainsi, mais ce sont les femmes qui boxent durant deux minutes. Je suppose que le commissaire a plus d’influence que j’en ai », a commenté Tyson.

Jones Jr, ex-champion du monde dans quatre catégories de poids, se dit quant à lui « très mécontent ». « C’est pour les femmes. Pourquoi on va faire des reprises de deux minutes ? Nous sommes deux des meilleurs boxeurs de l’histoire à faire ça ? Deux minutes, ça ne nous fait rien, ni pour lui ni pour moi ».

Tyson et Jones Jr combattront néanmoins pour le gain d’une ceinture, baptisée « WBC Frontline Battle Belt », spécialement créée pour l’occasion par la fédération WBC, afin de donner à cet affrontement un atour plus « officiel » aux yeux des spectateurs, qui devront payer pour y assister en mode à la carte, au câble.