(Las Vegas) Le Québécois Marc-André Barriault a défait le Polonais Oskar Piechota par K.-O. technique à 4:50 au deuxième round, samedi, méritant un premier gain avec l’organisation UFC.

La Presse canadienne

Natif de Gatineau, mais résidant de Québec, Barriault, un poids moyen, avait été défait à ses trois derniers combats.

Il avait perdu en mai, juillet et décembre 2019-deux décisions unanimes, une partagée.

Samedi, Barriault a porté son dossier à 12-4-0 en l’emportant de façon convaincante, dans un duel de combattants âgés de 30 ans.

« C’est vraiment fantastique. C’est incroyable, a dit Barriault à la télé américaine, après coup. J’aime y aller de bombes et mélanger les coups. Alors me voilà. Je suis vraiment retourné aux sources (avant le combat), et je me sentais super bien. Je vais savourer la victoire. »

Un genou droit logé par le Québécois l’a mené vers la victoire. Piechota est alors allé au tapis. Barriault a tout de suite roué son rival de droites, y allant ensuite de droites et de gauches. Avec 10 secondes à écouler au deuxième round, l’arbitre Chris Tognoni a mis fin au combat.

Au fil du premier round, Barriault a placé au moins trois bonnes droites et un uppercut, ce dernier amené par une feinte.

Piechota (11-4-1) était battu pour la quatrième fois de suite.