(Montréal) Dans la foulée des recommandations gouvernementales concernant la pandémie de COVID-19, le combat de championnat du monde opposant Artur Beterbiev au Chinois Meng Fanlong n’aura pas lieu à Québec, le 28 mars.

La Presse canadienne

Le promoteur du Groupe GYM, Yvon Michel, a fait part de la nouvelle vendredi soir, lors d’un gala de boxe présenté sur les ondes de RDS.

Beterbiev (15-0-0, 15 K. -O.) devait défendre ses titres des mi-lourds au Centre Vidéotron, mais le combat ne s’y déroulera pas en raison d’une recommandation visant à interdire les rassemblements de plus de 250 personnes au Québec.

Michel a affirmé avoir reçu un appel de Brad Jacobs, le chef des opérations du promoteur Top Rank, dans lequel il confirmait que le gala allait être déplacé aux États-Unis. Groupe GYM et Top Rank chercheraient un endroit où présenter le combat, mais sans spectateur.

Michel a ajouté que les conditions auraient été bonnes pour présenter le gala à huis clos au Centre Vidéotron, mais le diffuseur ESPN et Top Rank craignaient que leur équipe respective ne soit pas capable de retourner aux États-Unis en raison des développements entourant la propagation du coronavirus.

Le combat d’Oscar Rivas (26-1-0, 18 K. -O.) face à Devin Vargas (22-6-0, 9 K. -O.) devrait malgré tout avoir lieu en sous-carte.

Meng (16-0-0, 10 K. -O.) tentera de ravir les ceintures du World Boxing Council et de l’International Boxing Federation à Beterbiev.