Source ID:c047340c8f7f3363a876fc8e60d968fc; App Source:StoryBuilder

Simon Kean couronnera la tenue de deux galas

Simon Kean... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Simon Kean

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
FRÉDÉRIC DAIGLE
La Presse Canadienne
Montréal

Simon Kean sera la tête d'affiche d'une journée fort occupée, le 16 mars prochain, alors que son affrontement face à l'Argentin Rogelio Omar Rossi ne couronnera pas un, mais deux galas de boxe présentés au Casino de Montréal par Eye of the Tiger Management (EOTTM).

Kean (15-1, 14 K. -O.) tentera de retrouver le chemin de la victoire face au gaucher Rossi (20-7-1, 13 K. -O.). Kean vient de subir une première défaite en carrière contre Dillon Carman, en octobre.

Le président d'Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, a d'ailleurs rappelé que le combat qu'il veut organiser pour Kean, c'est sa revanche contre Carman.

«Il faudra que Simon soit aux aguets. Rossi est un colosse de six pieds six qui est un bon boxeur, a souligné Estephan. Je ne vais pas vous mentir: Simon doit l'emporter, car ça met la table à Kean-Carman II, qu'on va faire en juin, quelque part au Québec. C'est un must win pour nous.»

La dernière fois que Kean et Carman se sont affrontés, le clan Kean avait déjà en tête un affrontement face à Siarhei Liakhovich, qui était d'ailleurs sur place au Centre Vidéotron. Chez Groupe Yvon Michel (GYM), on tablait énormément sur une victoire d'Eleider Alvarez dans son combat revanche contre Sergey Kovalev afin qu'entre en vigueur son lucratif contrat avec Top Rank et ESPN, maintenant relégué aux oubliettes. En vertu de ces deux récents revers de fortune, les promoteurs devraient-ils se concentrer uniquement sur un combat à la fois ?

«C'est vrai, c'est une excellente constatation et une excellente question, a admis Estephan. Le fait demeure que ce n'est pas un secret qu'on veut remettre Kean dans le même ring que Carman. Dès la défaite, nous y pensions déjà. Ce n'est rien de nouveau, on en parle depuis octobre dernier. Nous n'avons pas pu conclure une entente avec Carman immédiatement, alors on y va avec ce combat. C'est la boxe : une défaite nous fait dérailler et nous ramène loin derrière. Une deuxième défaite serait catastrophique.»

Ce duel de poids lourds sera le 16e combat de la journée présenté par EOTTM, qui a décidé de scinder son programme en deux parties. Estephan a expliqué que le grand nombre de boxeurs de son écurie a rendu nécessaire la tenue de ce double événement.»

«Plusieurs d'entre eux sont dans le Top 10 mondial, a expliqué le promoteur. On devait faire deux galas pour que tout le monde soit actif. Nous devions aussi faire le combat pour (Artem) Onagesyan rapidement, dans un laps de temps spécifique. On a décidé de le faire la même journée en raison de la plate-forme de diffusion en continu Punchinggrace.com. [...] Les abonnés vivront un peu le Super Bowl de la boxe !»

Estephan ne craint pas de voir ses ventes de billets cannibalisées en tenant deux événements la même journée.

«Je pense que les deux seront vendus très rapidement. Les sièges sont limités au Casino - on a seulement 600 sièges - et on a déjà beaucoup de demandes.»

Ainsi, en après-midi, l'étoile montante des lourds Arslanbek Makhmudov (6-0, 6 K. -O.) assurera la «première» finale en affrontant Avery Gibson (9-7-4, 3 K. -O.), qui a poussé Kean à la limite d'un combat de huit rounds en janvier 2017. Il a aussi vaincu Didier Bence et livré un combat nul à Éric Martel Bahoéli à ses deux premières visites au Québec.

De ses 16 combats, il y aura l'affrontement pour la ceinture jeunesse des super-mi-moyens de la World Boxing Organization (WBO) entre le Russe Artem Oganesyan (8-0, 7 K. -O.) et le Mexicain Damian Sosa (11-0, 5 K. -O.). Ce titre est actuellement vacant.

Lemieux-Ryder le 4 mai ?

Par ailleurs, Estephan estime qu'on a de bonnes chances de voir David Lemieux dans un combat de championnat du monde le 4 mai prochain, chez les 168 livres.

Lemieux (40-4, 34 K. -O.) se frotterait alors à l'Anglais John Ryder (27-4, 15 K. -O.) pour le titre vacant de la World Boxing Association (WBA). Ce combat serait présenté en sous-carte de l'affrontement entre Saul «Canelo» Alvarez et Daniel Jacobs.

«Nous sommes à 80, 85% près de pouvoir annoncer une entente», a indiqué Estephan.

Tout de même, il faudrait d'abord qu'Alvarez renonce à ce titre, lui qui détient cette ceinture de super-moyens depuis sa récente victoire contre Rocky Fielding. Alvarez retourne chez les poids moyens pour son affrontement contre Jacobs, où il mettra en jeu ses titres de la WBA et du World Boxing Council. Jacobs apportera quant à lui la ceinture de l'International Boxing Federation dans ses bagages.

Une chose est certaine, le prochain combat de Lemieux aura lieu à 168 livres, ceinture ou pas à l'enjeu.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer