Deontay Wilder a conservé son titre WBC des poids lourds grâce à une victoire par K.-O. quand l'entraîneur de Chris Arreola a demandé à l'arbitre d'arrêter le combat après le huitième round, samedi.

Publié le 16 juill. 2016
ASSOCIATED PRESS

Arreola n'arrivait plus à ouvrir son oeil gauche en raison de l'enflure. Wilder (37-0, 36 K.-O.) avait envoyé Arreola au tapis au quatrième round et a poivré son rival de jabs et de crochets de la gauche après l'avoir atteint de solides droites plus tôt dans le combat.

Wilder a mentionné après le combat qu'il s'était fracturé la main droite pendant le combat, en plus de se déchirer le biceps droit. Il a rarement utilisé sa main droite après le quatrième round.

Il s'agissait pour Wilder d'une quatrième défense de son titre, et de sa troisième à Birmingham, à environ une heure de sa ville natale, Tuscaloosa.

Arreola (36-5-1) avait accepté d'affronter Wilder après que la défense obligatoire de Wilder contre le Russe Alexander Povetkin eut été annulée en mai. Povetkin a échoué un test antidopage.