Source ID:; App Source:

Gala Pascal-Bute: Alvarez, Zewski et Beterbiev s'imposent sans équivoque

Eleider Alvarez (à gauche) a remporté son combat... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Eleider Alvarez (à gauche) a remporté son combat par décision unanime.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Marc Tougas
La Presse Canadienne

Même si toute l'attention était évidemment tournée vers le duel entre Jean Pascal et Lucian Bute, la sous-carte du gala de samedi, au Centre Bell, n'était pas dénuée d'intérêt puisque plusieurs boxeurs locaux ont fait un pas de plus vers l'obtention de combats de premier plan.

Ç'a notamment été le cas d'Eleider Alvarez, Mikaël Zewski et Artur Beterbiev - même si Alvarez ne s'est pas fait des nouveaux amis dans l'assistance.

Alvarez (14-0-0, 8 K.-O.), qui affrontait en l'Ontarien Andrew Gardiner (10-1-0, 6 K.-O.) un adversaire de dernière minute peu commode, l'a emporté par une décision unanime mal accueillie par une partie de la foule. Le protégé du Groupe Yvon Michel a opté pour la prudence, ce qui lui a valu quelques huées. Il a attendu au huitième round avant d'ouvrir la machine une première fois, puis il a sorti tout son répertoire au début du 10e, sans pouvoir maintenir le rythme.

À défaut d'être spectaculaire, Zewski (23-0-0, 18 K.-O.) a fait un travail systématique face à Krzysztof Szot (18-10-1, 5 K.-O.), y allant de combinaisons à intervalles réguliers jusqu'à ce que le Polonais décide qu'il en avait assez à 0:46 du septième round. Zewski a alors envoyé son adversaire au tapis une première fois, puis il est revenu à la charge dès la reprise des hostilités et Szot à mis un genou au tapis, signifiant qu'il ne voulait plus boxer.

Beterbiev (4-0-0, 4 K.-O.) a disputé son plus long combat depuis son passage à la boxe professionnelle, s'imposant par K.-O. à 2:44 du quatrième round contre le Français Gabriel Lecrosnier (16-25-3, 1 K.-O.). L'arbitre a judicieusement arrêté le combat, car même si ce dernier était encore debout, il n'arrivait plus à se défendre.

Beterbiev, qui s'est installé à Montréal il y a moins d'un an, pourra maintenant disputer des combats de plus de quatre rounds, contre des adversaires de bon niveau.

Oscar Rivas (13-0-0, 8 K.-O.), qui revient d'une blessure à un oeil, s'est quant à lui imposé par K.-O. technique à 2:53 du troisième round contre le Trinidadien Shawn Cox (16-5-0, 15 K.-O.). Après avoir envoyé son adversaire au tapis d'un coup au corps au deuxième round, il l'a martelé sans relâche pendant une bonne partie de la reprise suivante, forçant l'arrêt de l'arbitre.

Yves Ulysse fils a montré une belle vivacité à son premier combat dans les rangs professionnels, alors qu'il a envoyé son adversaire deux fois au tapis dès le premier round, en plus d'encaisser une gauche au menton sans broncher. Il a dû attendre à 1:52 de la quatrième reprise pour obtenir le K.-O. technique qu'il cherchait aux dépens du Belge Evaggelos Tsirimokos (6-4-0, 1 K.-O.).

Même s'il a réussi plusieurs belles combinaisons au fil du combat, Sébastien Gauthier (22-4-1, 14 K.-O.) s'est contenté d'un verdict nul majoritaire face au Mexicain Javier Franco Agua Prieta (20-11-3, 10 K.-O.). Un juge lui a accordé la victoire, 78-74, mais les deux autres ont donné un score de 76-76.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer