Adonis Stevenson (19-1, 16 K.-O.) ne se satisfera pas de la victoire vendredi soir au Centre Bell. Contre Darnell Boone (19-20-3, 8 K.-O.), le gaucher de Longueuil cherche le K.-O. à tout prix. C'est, selon lui, la seule façon de venger l'unique défaite de sa carrière, que son adversaire lui a infligée en avril 2010.

Gabriel Béland LA PRESSE

«C'est sûr que je vise le K.-O. Je vais prendre mon temps, je vais boxer et il va tomber tout seul», lance le cogneur de 35 ans, qui a affiché un poids de 171,8 livres à la pesée officielle, jeudi.

Boone a, pour sa part, fait osciller la balance à 170,8 livres. Les deux boxeurs devaient initialement disputer leur combat revanche à 168 livres. Mais Stevenson doit se préparer à passer à la catégorie des mi-lourds (175 livres) pour affronter le champion WBC, Chad Dawson, le 8 juin.

Le combat de vendredi soir au Centre Bell n'est pas seulement une question de revanche. L'enjeu est grand. En cas de défaite, Stevenson perdrait son combat contre Dawson, explique le promoteur Yvon Michel. Ce dernier a d'ailleurs tenté de convaincre Stevenson d'annuler sa revanche contre Boone. Mais le Québécois ne voulait rien entendre. «Les boxeurs veulent toujours venger leur défaite. Je pense vraiment pouvoir faire mieux», lance l'athlète de 35 ans.