Le match de samedi entre les Carabins de l'Université de Montréal et les Gaiters de l'Université Bishop's n'a que très peu d'importance sur le classement final. Mais pour Jean-Samuel Blanc, la rencontre pourrait bien s'avérer mémorable. Avec ses 11 sacs du quart depuis le début de la saison, l'ailier défensif des Carabins pointe au premier rang de la conférence québécoise.

Rémi Aboussouan, collaboration spéciale LA PRESSE

Samedi, le numéro 40 des Bleus pourrait bien passer à l'histoire. S'il réussit à rabattre le quart adverse derrière sa ligne de mêlée, Blanc rejoindra les légendaires Jim Aru et Leroy Blugh qui se partagent la marque québécoise de 12 sacs du quart réussis en une saison. Si jamais il en réussissait deux, l'ancienne gloire des Cheetahs de Vanier s'emparerait seul du record québécois. Et possiblement même du record canadien de 12,5 sacs en une saison, record qui vient d'être établi par Ben D'Aguilar des Marauders de l'Université McMaster.

«C'est sûr que ça représenterait un gros accomplissement, mais je ne pense pas trop à ça, répond en riant le sympathique colosse de 6 pieds 1 pouce et 240 livres. Je pense d'abord et avant tout au match. C'est la dernière game de la saison et on veut rentrer dans les séries avec confiance.»

«Il va être incroyable!»

Charles Héroux ne tarit pas d'éloges envers son ancien protégé. Héroux agit comme coordonnateur défensif des Cheetahs du Cégep Vanier, l'alma mater de Jean-Samuel Blanc. Il a porté l'uniforme rouge des Cheetahs de 2008 à 2010. En 2010, l'équipe avait d'ailleurs remporté le Bol d'or du Collégial AAA. Autour de Blanc, on trouvait notamment le quart Jérémi Roch (Sherbrooke), le secondeur Byron Perez-Archambault (Montréal) et le receveur Matthew Norzil (Laval).

«Est-ce que je suis étonné par les succès de Jean-Samuel cette saison? Absolument pas!, nous confie Héroux au téléphone. Son premier pas est tellement explosif qu'il y a très peu de joueurs de ligne offensive capables de le bloquer. Il possède réellement tous les outils qu'on recherche chez un ailier défensif de premier plan : la vitesse, le gabarit, l'explosion.»

À sa deuxième saison universitaire, Blanc performe déjà comme un vétéran aguerri. Ça fait presque peur de penser qu'il lui reste encore trois années d'admissibilité, après celle-ci.

«À sa quatrième ou sa cinquième saison chez les Carabins, il va être tout simplement incroyable, de s'exclamer Héroux. Incroyable!»

Devancer Leroy Blugh à Bishop's?

Le hasard fait parfois bien les choses. Si l'ailier défensif réussit deux sacs du quart samedi, il brisera la marque de Leroy Blugh sur le terrain même où Blugh a connu la gloire! L'ancien entraîneur-chef des Gaiters, a a établi la marque de 12 sacs en une saison en 1988. Avec les Gaiters, bien sûr. Fait à noter, à l'époque, la saison ne comptait que sept rencontres!

Si jamais il ne brise pas le record, Jean-Samuel Blanc ne s'en fait pas. «J'ai encore beaucoup de temps devant moi», conclut-il en riant, avant de mettre fin à la conversation pour enfiler son casque et ses épaulettes.

_____________________________________________

L'auteur est rédacteur en chef d'Accrofoot.