(Madrid) Toutes les équipes de soccer de l’Espagne pourront recommencer à tenir des séances d’entraînement en groupe cette semaine même si de strictes mesures de confinement demeurent en place dans certaines régions du pays à cause de la pandémie de coronavirus.

Tales Azzoni
Associated Press

Contrairement à la majorité des endroits en Espagne, des villes comme Madrid et Barcelone n’ont pas obtenu la permission d’alléger les mesures de confinement. Cependant, des équipes comme le Real Madrid et le FC Barcelone ont reçu le feu vert pour passer à la deuxième étape associée à la reprise des entraînements.

Les responsables du Championnat de soccer de l’Espagne ont avisé les clubs que tous les joueurs, à compter de lundi, pourront s’entraîner en petits groupes peu importe l’état des mesures de confinement dans leur région. Jusqu’à maintenant, les joueurs ne pouvaient que s’entraîner sur une base individuelle partout au pays.

Le gouvernement espagnol a graduellement allégé les mesures de confinement, en place depuis la mi-mars en raison de la pandémie, mais à différents niveaux selon les régions. En théorie, des équipes comme le Real Madrid et le FC Barcelone n’auraient pas le droit de s’entraîner en groupes si le gouvernement n’avait pas autorisé des exceptions.

Les clubs situés dans des régions où les restrictions sont plus strictes pourront tenir des séances d’entraînement par groupe de dix joueurs en même temps. Dans les régions où les restrictions sont moins sévères, on tolérera jusqu’à 14 joueurs au sein du même groupe.

Les clubs dans ces dernières régions pourront aussi utiliser jusqu’à 50 % des centres d’entraînement, comparativement à 30 % pour les autres clubs.

Des réunions entre joueurs et le personnel d’entraîneurs seront également permises dans certaines régions si les mesures de distanciation sociale demeurent en place. Les arbitres ont également obtenu la permission de s’entraîner dans des complexes sportifs.

La prochaine phase prévoit la tenue de sessions d’entraînement réunissant tous les joueurs d’une même équipe.

Dimanche, il a été possible de voir des employés, vêtus d’équipement protecteur, désinfecter le centre d’entraînement du FC Barcelone, incluant le vestiaire de l’équipe et ce qui semblait être les souliers des joueurs.

Les autorités espagnoles ont demandé aux clubs et aux joueurs de respecter de strictes mesures de sécurité sanitaire pendant l’entraînement. Les joueurs, les employés des équipes et toute autre personne qui participe aux sessions d’entraînement devront être testés quotidiennement pour la COVID-19. Cinq joueurs de clubs de première et de deuxième division ont subi des tests positifs avant la reprise des séances d’entraînement individuel.

Les dirigeants de la Liga veulent relancer le calendrier le 12 juin, en l’absence de spectateurs, bien que les médias se verraient accorder la permission de couvrir les matchs sur place. Les journalistes ne peuvent pas assister aux séances d’entraînement.

La Bundesliga, en Allemagne, a été la première ligue majeure de soccer à relancer ses activités, au cours du week-end.

Plus de 27 000 personnes atteintes de la COVID-19 sont décédées en Espagne, un pays durement touché par la pandémie. Samedi, le premier ministre Pedro Sanchez a fait savoir qu’il demanderait au Parlement une prolongation de l’état d’urgence au pays, une requête qu’il a dit espérer faire pour la dernière fois.