Daniel Rios a marqué l’unique filet de la rencontre à la 108e minute de jeu et le Nashville SC a causé une vive surprise en signant une victoire de 1-0 contre le Toronto FC en quarts de finale de l’Association Est de la MLS, mardi soir à East Hartford.

La Presse Canadienne

Rios s’est emparé du retour d’un puissant tir à bout portant de Hany Mukhtar que le gardien Quentin Westberg avait stoppé sans toutefois parvenir à garder le ballon devant lui.

Rios, qui avait effectué la passe menant au tir de Mukhtar, s’est précipité vers le ballon libre et l’a botté dans un filet complètement désert, sans un seul rival près de lui.

PHOTO JESSICA HILL, AP

Daniel Rios célèbre son but face au Toronto FC

Le gardien Joe Willis a protégé l’avance du Nashville SC avec deux arrêts sur des tirs venus de courte distance pendant la 121e minute. Il a mérité un dixième blanchissage cette saison.

Avant le filet décisif, les joueurs du Nashville SC avaient vu trois buts être refusés, dont un par Mukhtar à l’aide d’un joli lob, pendant la 100e minute de jeu. Jhonder Cadiz s’était fait refuser les deux autres, à la 13e minute et la 54e minute.

Bien que le Toronto FC ait eu possession du ballon pendant plus de 61 % du match, Nashville SC a dominé au chapitre des tirs tentés avec 21 vers le but de Westberg, dont six cadrés.

À lui seul, Mukhtar a dirigé six tirs vers le filet adverse. Le seul qui a touché la cible a été celui qui a mené au filet victorieux.

Le Toronto FC a décoché 12 tirs en direction de Willis, dont cinq par Alejandro Pozuelo

PHOTO JESSICA HILL, AP

Alejandro Pozuelo

Pour le Nashville SC, un club admis dans la MLS avant le début de la saison 2020, il s’agit d’une deuxième victoire consécutive depuis le début des séries éliminatoires.

Vendredi soir, le Nashville SC avait mérité un autre gain par blanchissage, 3-0, cette fois aux dépens de l’Inter Miami CF, l’autre équipe de l’expansion du circuit Garber, lors du match de qualification en vue de la ronde quarts de finale.

En demi-finale de l’Association Est, le Nashville SC se mesurera au Crew de Columbus, dimanche soir.

Pour le Toronto FC, finaliste il y a un an, ce revers vient mettre fin à une saison qui l’a vu terminer au deuxième rang dans l’Association Est avec 13 victoires en 23 matchs et 44 points, trois derrière l’Union de Philadelphie.

La troupe de Greg Vanney avait été la première dans la MLS à se qualifier pour les séries éliminatoires. Durement touchée par les blessures, elle a cependant perdu quatre de ses cinq derniers matchs.

« Nos sommes arrivés à la fin (de la saison) alors que nous ne roulions pas à plein régime », a rappelé Vanney, après le match.

« Les gars ont eu la bonne attitude ce soir. Ils ont voulu sortir et ont essayé d’aller chercher le match. Nous n’avons tout simplement pas été efficaces au niveau de l’exécution. Et c’est le football. »

La défaite du Toronto FC signifie qu’il ne reste plus aucune équipe canadienne dans les séries de la MLS.

L’Impact de Montréal a été éliminé à la suite d’un revers crève-cœur de 2-1 vendredi soir contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre. De leur côté, les Whitecaps de Vancouver ont raté les séries éliminatoires par trois points.

L’Union tombe

Une autre surprise de taille est survenue quelques heures plus tard lorsque le Revolution a blanchi l’Union, meilleure équipe en MLS en saison régulière, par la marque de 2-0.

Adam Buksa, à la 26e minute, et Tajon Buchanan, quatre minutes plus tard, ont marqué les buts du Revolution, qui avait perdu ses quatre duels contre l’Union en saison.

En demi-finale, le Revolution croisera le fer avec le Orlando City SC dimanche après-midi.