(Buenos Aires) La légende du football, l’Argentin Diego Maradona opéré la semaine dernière d’un hématome sous-dural, devrait effectuer sa convalescence dans une résidence au nord de Buenos Aires, auprès de ses filles, mais aucune date de sortie n’a été officiellement annoncée.

Agence France-Presse

« Une décision que je ne peux pas partager pour le moment a été prise », a déclaré le Dr Lepoldo Luque interrogé par la radio argentine, La Red. « Nous en discutons avec la famille » et « tout est en accord pour que (la convalescence) se fasse dans une maison, dans le quartier Nordelta », à 30 km au nord de Buenos Aires.

Le Dr Luque, qui est également neurochirurgien, a précisé que « la santé actuelle de Maradona est bonne » et qu’« il est prêt à quitter l’hôpital » sans toutefois préciser de date de sortie qui pourrait toutefois s’effectuer avant la fin de semaine.

S’il s’installe à Nordelta, Maradona, 60 ans, sera proche de Gianinna, l’une des deux filles qu’il a eues avec Claudia Villafane, son ex-femme dont il a divorcé en 2003 après 27 ans de vie commune.

« L’idée est que Diego soit entouré par les personnes qui lui sont les plus proches, car ce sont les liens qui pourront aider Diego à se rétablir, en plus du suivi psychologique et médical », a déclaré à la presse Carlos Diaz, psychologue et membre de l’équipe médicale qui le soigne à la clinique privée Olivos, dans la commune du même nom.

« Nous évaluons les détails pour voir quelles mesures prendre, mais ce qui est clair, c’est que le traitement vient de commencer et que nous devons le poursuivre », a-t-il ajouté.

Le champion du monde 1986 avait été hospitalisé lundi à La Plata, à 60 km au sud de Buenos Aires, en raison d’une anémie et de déshydratation. Des examens avaient révélé la présence d’un hématome sous-dural, une poche de sang formée sous la boîte crânienne et il avait alors été transféré à la clinique Olivos.  

Syndrome d’abstinence lié à l'alcool

Le Dr Luque a précisé que le célèbre numéro 10 argentin continuait à manifester son désir de quitter la clinique, mais ne le faisait plus de manière agressive comme il l’avait fait après l’opération. Un comportement que les médecins ont assimilé à un syndrome d’abstinence.

Selon le médecin, ce syndrome d’abstinence « est lié à l’alcool, pas aux drogues ».

« Ce n’est pas un gros consommateur, mais c’est un ensemble, avec les médicaments qu’il prend », a-t-il expliqué, insistant qu’un des principaux problèmes de Maradona est sa difficulté à s’endormir.

« Aujourd’hui, Diego demande “qu’est-ce que je fais ici alors que je me sens déjà bien”, mais il n’est plus le Diego violent », a raconté le Dr Luque.

La vie de Diego Maradona a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l’ont parfois fait flirter avec la mort.