Source ID:591704; App Source:cedromItem

Impact: semaines tranquilles...

L'Argentin Ignacio Piatti a bénéficié de deux jours... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

L'Argentin Ignacio Piatti a bénéficié de deux jours de repos et il devrait retrouver ses coéquipiers aujourd'hui.

Photo André Pichette, archives La Presse

Après un début de mois chargé, l'Impact va retrouver le rythme d'un match par semaine jusqu'au duel en Ligue des champions, à New York, le 22 octobre.

Le premier entraînement, hier, de cette période moins frénétique a été l'occasion pour plusieurs titulaires de recharger les batteries et de soigner des petits soucis physiques.

Les regards se tournent ici vers Nacho Piatti, sorti en deuxième mi-temps contre les Earthquakes de San Jose, en raison d'une tendinite au genou gauche.

Comme prévu, l'Argentin a bénéficié de deux jours de repos et il devrait retrouver ses coéquipiers aujourd'hui. «Les deux journées vont lui faire du bien. Il subit des traitements et, selon moi, il pourra commencer à s'entraîner demain [aujourd'hui] afin d'être prêt ce week-end, a prévu l'entraîneur Frank Klopas. Ce n'est rien d'inquiétant, mais il faut lui donner du repos et bien gérer son cas. On ne veut pas que cela continue à l'ennuyer.»

Le repos est l'un des éléments qui permettent de guérir une tendinite et, donc, un argument logique pour une éventuelle absence de Piatti samedi, sur le terrain du Crew de Columbus. Les autres traitements peuvent notamment inclure l'ingestion de médicaments antidouleur ou d'anti-inflammatoires, mais aussi des exercices permettant de corriger les mauvais «patrons moteurs».

Hassoun Camara a, quant à lui, participé à l'entraînement de 75 minutes même si la gêne à un coude est toujours une réalité. L'arrière droit s'est dit prêt à faire fi du problème au cours des matchs à venir. «Il y a toujours une déchirure, une lésion, mais au lieu de m'arrêter longtemps, j'ai décidé de continuer à jouer. Sans ça, cela prendrait trop de temps à récupérer», a lancé celui qui n'a pas affronté les Earthquakes, samedi dernier.

Gorka Larrea s'est finalement entraîné avec le groupe, hier, alors que Justin Mapp (aine) a de nouveau travaillé sur les lignes de touche.

Simple spectateur

Que feront les joueurs et les entraîneurs de l'Impact, ce soir à 22h? Certains d'entre eux auront les yeux rivés sur le match opposant le CD Fas aux Red Bulls de New York, au Salvador.

Si les Américains ne gagnent pas, l'Impact obtiendra déjà sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. «Sur un malentendu», les joueurs du CD Fas pourraient donner un coup de pouce, a estimé Camara. «New York est une belle équipe que je respecte, mais le CD Fas devrait pouvoir compter sur un attaquant qui n'avait pas pu nous affronter. J'ai aussi vu deux ou trois joueurs qui étaient pas mal et qui pouvaient faire la différence. Sur un match, tout est possible, et j'espère que cela se passera bien pour [le CD Fas] et pour nous aussi.»

Contrairement au match de la semaine dernière au stade Saputo, les Red Bulls aligneront une équipe aux contours plus proches de ceux de la saison. Si Thierry Henry n'a pas fait le voyage, Tim Cahill et Peguy Luyindula devraient être titularisés. «On verra ce qu'ils vont faire, mais d'un autre côté, nous avons remporté nos trois premiers matchs, a fait remarquer Klopas. Nous avons fait notre part du travail et, maintenant, on attend. Même si cela devait se jouer lors du dernier match, on a confiance.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer