Source ID:; App Source:

Luis Suarez mord un joueur et risque une suspension

Giorgio Chiellini montre les traces de la morsure... (Photo Hassan Ammar, AFP)

Agrandir

Giorgio Chiellini montre les traces de la morsure de Suarez sur son épaule.

Photo Hassan Ammar, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Philippe GRELARD
Agence France-Presse
NATAL

Le «Pistolero» est redevenu le «Cannibale»: Luis Suarez, le bad boy du football uruguayen, a encore mordu un adversaire selon les images TV, le défenseur italien Chiellini, et risque une lourde suspension qui pourrait le priver de la suite du Mondial-2014.

«Comme Mike Tyson !» a écrit le site du journal brésilien O Globo, en diffusant une photo du stoppeur italien Giorgio Chiellini tirant sur son maillot pour montrer des marques de dents sur son épaule gauche. C'était la 80e minute d'Italie-Uruguay. Sur les premiers ralentis, Suarez semble donner un simili coup de tête au joueur de la Nazionale. Mais sur les images suivantes, on distingue le joueur de Liverpool planter les dents dans l'épaule du défenseur adverse. Pour masquer son geste, Suarez fait semblant d'être touché dans le choc et s'écroule. Quelques minutes plus tard, il cache ses dents dans son maillot, comme s'il s'était fait mal à la mâchoire sur le coup ! L'action s'est déroulée dans le dos de l'arbitre, qui n'a rien vu. Mais les caméras si. Et ces images vont tourner. «Il m'a mordu, c'est clair, j'ai encore la marque», a dit Chiellini à la chaîne italienne Rai à la fin du match. «L'arbitre devait siffler et lui donner le (carton) rouge, également parce qu'il simule», a ajouté le défenseur italien. Le sélectionneur de la Celeste Oscar Tabarez a dit qu'il n'avait «rien vu» et qu'il était «occupé par d'autres choses pendant le match».

Suarez: «Je bute contre son épaule»

Luis Suarez a estimé qu'il avait «buté» contre l'épaule du défenseur italien et que ce sont «des choses qui arrivent sur un terrain».

«Ce sont des situations qui arrivent sur le terrain, a dit le buteur sur la chaîne uruguayenne Canal 10. On est côte à côte dans la surface, je bute contre son épaule, et bon, moi je l'ai aussi reçu dans l'oeil, mais bon, ce sont des choses qui arrivent sur le terrain et ce n'est pas la peine non plus de leur donner trop d'importance.»

Les images vidéo montrent qu'à la 80e minute, Suarez plante ses dents dans l'épaule gauche de Giorgio Chiellini, à l'insu de l'arbitre. L'Italien en a ensuite montré la trace.

«Je suis très content pour la qualification, c'est ce qu'on voulait, a-t-il par ailleurs déclaré. On va match après match, parce que maintenant si on gagne on passe, si on perd on rentre à la maison, on est conscient de ça. Avoir battu deux équipes qui ont été championnes du monde, deux sélections qui abordent toujours avec beaucoup d'espoir la Coupe du monde, qui donnent toujours tout, et les laisser sur le bord du chemin, c'est vrai que ça nous rend très fiers».

Que risque Suarez?

La commission de discipline de la FIFA peut se saisir du cas d'après les images TV. La sanction serait alors à sa discrétion. Elle pourrait être sévère. Le Camerounais Alex Song a été suspendu trois matches pour un coup de coude dans le dos de Mario Mandzukic (Croatie). La seule différence est que Song avait été exclu sur le coup. Mais l'affaire Suarez va faire beaucoup de bruit et le comportement du joueur est en infraction avec le principe du franc-jeu cher à la FIFA. «Nous attendons les rapports officiels et nous allons collecter tous les éléments nécessaires pour évaluer la situation», a expliqué à l'AFP le service communication de la FIFA.

«C'est un joueur important pour le groupe, mais on a déjà joué des matches sans lui», a fini par lâcher Tabarez, harcelé de questions par la presse anglaise -Suarez joue à Liverpool- en conférence de presse après le match.

Casier chargé

Suarez n'a rien d'un enfant de choeur. Pour les infractions les moins graves, Suarez est souvent désigné comme un «serial-simulateur» versé dans l'art de provoquer penalties et coups francs.

Pour le côté sombre, il a été au centre de plusieurs scandales et controverses au cours de sa carrière.

En 2010, alors qu'il jouait pour l'Ajax d'Amsterdam, il avait été suspendu sept matches de championnat des Pays-Bas pour avoir, déjà, mordu un joueur du PSV Eindhoven, Otman Bakkal. Il avait gagné le surnom de «Cannibale de l'Ajax».

Depuis son arrivée à Liverpool en 2012, il entretient des relations compliquées avec l'Angleterre, dont la Fédération l'a suspendu longuement à deux reprises, une fois (9 matches) pour des insultes racistes contre Patrice Evra (Manchester United), une autre (10 matches) pour avoir mordu, encore, au bras, un adversaire, Branislav Ivanovic (Chelsea).

Et lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, il avait intentionnellement dégagé un ballon de la main sur la ligne de but, empêchant le Ghanéen Dominic Adiyiah de marquer. Il avait été expulsé et les caméras de télévision l'avaient montré célébrant l'échec d'Asamoah Gyan, tireur malheureux du penalty.

Un casier chargé qui ne plaide pas en faveur d'un jugement clément de la commission de discipline de la FIFA.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Victoire mordante de l'Uruguay

    Mondial 2014

    Victoire mordante de l'Uruguay

    La bataille était attendue, elle a bien eu lieu. À défaut d'une grande performance technique, l'Uruguay et l'Italie se sont livré un âpre duel où la... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer