Les sénateurs souhaitant que soit lancée une enquête sur les allégations de corruption entourant l'organisation de la Coupe du monde 2014 de football n'ont pas obtenu suffisamment de votes de leurs collègues brésiliens pour amorcer les procédures.

Publié le 21 août 2013
ASSOCIATED PRESS

Ces membres du congrès brésilien veulent faire la lumière sur les irrégularités alléguées dans l'utilisation des fonds publics affectés à la préparation du tournoi, qui aura lieu l'été prochain.

Izalci Ferreira, instigateur de ce dossier, a indiqué que c'est la pression du gouvernement qui a empêché la récolte de suffisamment de signatures pour lancer l'enquête. Il avait obtenu 200 signatures, un nombre suffisant pour procéder, mais plusieurs des signataires se sont rétractés au moment d'en faire la demande officielle.

Ferreira a ajouté qu'il continuerait de pousser pour la tenue de cette enquête malgré ce revers.