Source ID:; App Source:

Ligue des champions: Chelsea résiste à Barcelone

Thierry Henry (à droite), du FC Barcelone, tente... (Photo: AFP)

Agrandir

Thierry Henry (à droite), du FC Barcelone, tente de soutirer le ballon à Michael Ballack, de Chelsea.

Photo: AFP

la liste:1418:liste;la boite:10932:box

Blogue

Sur le même thème

Emmanuel Barranguet
Agence France-Presse
Barcelone

La solide défense de Chelsea a tenu tête au jeu offensif du FC Barcelone (0-0), mal servi par un Messi qui a raté sa demi-finale aller de Ligue des champions, mardi au Camp Nou: la place pour la finale de Rome se jouera au retour à Stamford Bridge mercredi prochain.

Le muscle a muselé le football? Non, Chelsea est une superbe équipe qui défend intelligemment et a eu des occasions, mais l'opposition de style a eu lieu: la puissance physique des Blues était bien ce qui pouvait contrarier le collectif catalan. Et le match a tenu ses promesses, malgré le score vierge.

Le béton armé dressé par la défense de Chelsea a mieux résisté que Lyon et Munich, qui avaient pris quatre buts chacun en 45 minutes en huitièmes et en quarts. Et la ligne arrière n'a pas connu les trous d'airs qui lui avait valu d'encaisser quatre buts contre Liverpool (4-4) ou trois contre Bolton (4-3) en avril.

L'équipe de Guus Hiddink aurait pu faire meilleure impression encore, et un pas vers la finale. Mais Drogba a raté trois balles de break (39, 42), dont deux coup sur coup la première fois, à chaque fois sur une passe en retrait suicidaire de Marquez puis Piqué.

Le Barça a lui souffert du match fantomatique de deux de ses leaders, Messi et Eto'o, pour forcer le verrou. Éteint, l'Argentin ralentissait même - un comble! - un peu le jeu, et multipliait les mauvais choix. Et le Camerounais a perdu son tête-à-tête avec Cech sur sa seule action (64).

Balles de match dans temps additionnel

Henry, qui s'est fait une frayeur sur un choc contre la tête d'Alex (49) était dans un meilleur jour, il a forcé Cech a boxer une frappe lourde (34) mais a aussi trop tricoté en arrivant dans son petit coin de surface préféré, celui d'où il peut servir son enroulé du droit, siglé Henry (44). Il fut aussi légèrement touché par Alex dans la surface sans que M. Stark, l'arbitre, n'esquisse un geste.

Bojan (90+1), son remplaçant, et Gudjohnsen, lui aussi entré en jeu, ont chacun raté la balle de match (90+4) dans le temps additionnel.

Pourtant, les «Culés» (les supporteurs du Barça) avaient placé leurs favoris dans les meilleures conditions: ils ont tenu parole et encouragé les leurs tout le match, comme le demandait la presse sportive catalane.

Le Camp Nou avait mitonné une mise en scène grandiose: une banderole «Toutes les victoires mènent à Rome» (lieu de la finale) derrière le but, un tifo de 50 000 affichettes dessinant la coupe aux grandes oreilles et 2009 sur fond blaugrana, et enfin, deux fois l'hymne du Barça (avant celui, pompier, du tournoi), un pour échauffer les choeurs, l'autre à l'entrée des joueurs, assourdis par le final de la chanson: «Barça! Barça! Barça!» à 100 000 voix.

Tout se jouera donc dans une semaine, mais sans la charnière centrale titulaire du Barça. Puyol, averti, et Marquez, très certainement forfait (ménisque touché, peut-être rompu), ne verront pas Londres. Et Rome? 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer