L'Inter Milan, facile vainqueur de la Reggina 3-0 dimanche lors de la 29e journée, ne faiblit pas et sera désormais difficile à rattraper en tête du Championnat d'Italie, même si la Juventus, qui s'était imposée 4-1 sur l'AS Rome samedi, n'a pas encore renoncé.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Alors que la Juve était revenue provisoirement à quatre points de l'Inter, les hommes de Jose Mourinho comptent à nouveau sept points d'avance sur leur dauphin après le large succès de dimanche. À San Siro, deux buts dans les dix premières minutes ont tué tout suspense dans ce choc des extrêmes entre le leader et la lanterne rouge, qui n'a jamais quitté les trois dernières places du classement.

Bien servi par Dejan Stankovic, Esteban Cambiasso a ouvert le score d'un lob astucieux dès la 6e minute.

Mais le grand artisan de cette victoire aura été Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé. Le Suédois doublait la mise pour son équipe sur un penalty controversé à la 10e minute, Alessandro Mancini s'étant jeté à terre dans la surface après un très léger contact avec Carlos Valdez.

Puis le Suédois parachevait la victoire des siens juste avant l'heure de jeu en justifiant sa réputation d'attaquant parmi les plus talentueux du calcio. Il récupérait la balle des 30 mètres, se défaisait de trois défenseurs et, d'une superbe pichenette à l'entrée de la surface, envoyait le ballon dans la lucarne.

Mourinho a rendu hommage à son attaquant, tout en réfutant l'idée d'une trop forte dépendance de l'équipe par rapport au Suédois: «Ibrahimovic est un grand joueur mais aucun joueur n'est plus grand qu'un club. Ibra est devenu très important pour l'Inter mais certains clubs sont plus grands que n'importe quel joueur ou entraîneur.»

La Roma sans ressort

À neuf matches de la fin de la saison, les chances de la Juventus de revenir sur l'Inter se réduisent à vue d'oeil, mais les hommes de Claudio Ranieri n'ont pas abdiqué. Tout dépendra de la confrontation entre les deux équipes le mois prochain à Turin.

Samedi, la Juve s'était imposée 4-1 sur l'AS Rome. Les Turinois, bien plus solides et réalistes que leurs adversaires du jour, ont été impressionnants face à une Roma fatiguée et totalement débordée.

Au classement, les Romains stagnent à la 6e place et demeurent toujours à bonne distance (5 points) de leur objectif, la 4e place. Cela fait maintenant un mois qu'ils n'ont plus gagné en championnat (3 nuls et 1 défaite).

Dans la course à cette 4e place, qualificative pour la Ligue des Champions, c'est le Genoa qui fait la bonne affaire en restant deux points devant la Fiorentina.

Le Genoa a battu Udinese 2-0 à domicile grâce à des buts de Giuseppe Sculli et du meilleur buteur de Serie À Diego Milito, tandis que le Roumain Adrian Mutu a inscrit l'unique but de la rencontre lors de la victoire 1-0 de la Fiorentina sur Sienne.

Dimanche en soirée, l'AC Milan a l'occasion de conforter sa troisième place en ramenant des points de son déplacement à Naples.