Source ID:; App Source:

Le FC Barcelone écrase tout

Le FC Barcelone, assuré du titre honorifique de... (Photo:  AFP)

Agrandir

Le FC Barcelone, assuré du titre honorifique de champion d'hiver trois journées avant, a égalé le meilleur début de saison d'une équipe dans la Liga après 16 journées: 13 victoires, deux matches nul et une défaite.

Photo: AFP

Sébastien Guiné
Agence France-Presse

Le meilleur total de points dans l'histoire du Championnat d'Espagne après 16 journées, une moyenne de trois buts par match et une avance de 10 points sur le deuxième (le FC Séville): le FC Barcelone domine outrageusement la Liga 2008-2009, qui reprend le 3 janvier.

Une équipe de records

Le FC Barcelone, assuré du titre honorifique de champion d'hiver trois journées avant, a égalé le meilleur début de saison d'une équipe dans la Liga après 16 journées: 13 victoires, deux matches nul et une défaite. L'équipe de Josep Guardiola fait aussi bien que le Real Madrid de Miguel Muñoz en 1960-1961. Mais jamais une formation n'avait eu autant de points, la victoire étant récompensée par trois points depuis la saison 1995-1996. Le Barça de Guardiola fait mieux que le Barça de Frank Rijkaard en 2004-2005, qui totalisait 39 points après 16 journées (avec alors neuf points d'avance sur le 2e, l'Espanyol Barcelone). L'équipe «blaugrana» a signé dimanche à Villarreal (2-1) sa septième victoire consécutive loin de sa pelouse, soit la meilleure série de l'histoire du club. Le Barça a la meilleure attaque de Liga (48 buts), avec le meilleur buteur (Samuel Eto'o, 15 buts), et la meilleure défense (10 encaissés).

Guardiola apprend vite

Pour sa première saison comme entraîneur en 1re division, Josep Guardiola fait forte impression. Il a mis de l'ordre dans le vestiaire, instaurant une grosse discipline. Il a aussi doté l'équipe d'une redoutable organisation, s'appuyant sur le même système de jeu que Frank Rijkaard (en 4-3-3). Et il a eu raison de toujours faire confiance à Thierry Henry, pourtant critiqué par la presse catalane et parfois sifflé par le Camp Nou. L'attaquant français, auteur de huit buts en 13 matches de Liga, a offert la victoire (2-1) à Villarreal. Enfin, ses coups «tactiques», comme de faire jouer Carles Puyol sur le côté gauche en l'absence d'Eric Abidal, se sont avérés payants.

Les stars confirment, les recrues s'adaptent, les jeunes poussent

Samuel Eto'o, épargné par les blessures cette saison, et Lionel Messi, qui a récupéré le N.10 de Ronaldinho, confirment leur statut de leaders d'attaque (15 buts pour le premier, 10 pour le second). En dehors de Martin Caceres et d'Alexander Hleb, les recrues 2008-2009 du club catalan se sont parfaitement adaptées, comme le latéral droit Daniel Alves, aussi à l'aise qu'au FC Séville, et le milieu malien Seydou Keita, buteur dimanche à Villarreal. Le jeune attaquant Bojan Krkic joue beaucoup moins cette saison, Guardiola lui préférant Henry, mais d'autres jeunes ont eu leur chance: Pedro, Victor Sanchez et surtout Busquets (7 fois titulaire).

Prudence, prudence

«Champion d'hiver... champion de rien du tout», écrivait lundi Johan Cruyff dans le journal catalan El Periodico. Le Barça, toujours en course en Coupe d'Espagne (8e de finale) et en Ligue des champions (idem) ne doit pas oublier qu'il devra jouer en 2009 sur les pelouses de l'Atletico Madrid (3e), de Valence (4e) et du Real Madrid (5e), soit neuf points en jeu. Guardiola ne cesse de le répéter: «Le chemin est encore long».




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer