Marseille, battu par Lorient (3-2) après avoir mené 2-0, a manqué une belle occasion de se rapprocher de Lyon, opposé dimanche à Bordeaux, alors que le Paris SG a repris des couleurs au Havre (3-1) et que Toulouse monte sur le podium en battant Grenoble (2-0), samedi lors de la 14e journée du championnat de France.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Marseille peut s'en mordre les doigts. Après avoir mené 2-0 (buts de Ziani et Niang) et être virtuellement revenus à un point des leaders lyonnais, les Phocéens se sont totalement écroulés pour finalement se faire battre sur le fil au Stade Vélodrome en encaissant 3 buts en 11 minutes. Ce coup d'arrêt pour les Marseillais qui restaient sur trois victoires consécutives toutes compétitions confondues est clairement un rendez-vous manqué pour les hommes d'Eric Gerets qui restent provisoirement 2e.

L'OL qui ne vit pas ses heures les plus sereines en ce moment après sa lourde défaite face à Metz en Coupe de la Ligue a donc eu chaud et pourra affronter les Girondins avec un peu moins de pression.

Gignac libéré

Le Paris SG a, lui, en revanche réalisé une très belle opération en alignant sa troisième victoire consécutive en une semaine (après Lille et Nancy en Coupe de la Ligue). Encore une fois, Guillaume Hoarau a marqué, deux fois (dont un penalty), imité par son compère en attaque Ludovic Giuly, permettant au club de la capitale d'occuper la 5e place avant les matches de dimanche.

Autre bonne affaire de la soirée, celle des Toulousains, qui s'installent provisoirement sur le podium (3e) grâce à un doublé de Gignac face à Grenoble (2-0) décidément libéré depuis le départ d'Elmander. Toulouse ne fait pas de bruit mais peut, en continuant sur ce rythme, avoir une belle carte à jouer dans ce championnat.

Steve Savidan savait qu'il serait observé lors de Caen-Nancy après avoir été appelé par Raymond Domenech chez les Bleus pour affronter l'Uruguay en amical, et il n'a pas déçu. Mais si Savidan a marqué, il n'a pu offrir la victoire aux siens, rejoints au score en seconde période (1-1).

Valenciennes, dernier du championnat, devait réagir face au Mans mais les hommes d'Antoine Kombouaré sont restés sans voix, battus une nouvelle fois (la 9e de la saison). VÀ s'enfonce un peu plus alors que les Manceaux remontent à la 8e place. Auxerre a, lui, battu Sochaux (1-0), ce qui lui permet de souffler un peu (10e) et de laisser les Sochaliens à la 19e place.