La police brésilienne a arrêté dix membres d'un groupe de jeunes qui planifiaient des attaques terroristes pendant les Jeux olympiques de Rio débutant le 5 août, a annoncé le ministre brésilien de la Justice Alexandre de Moraes.

Mis à jour le 21 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les suspects sont tous brésiliens et l'un d'eux est mineur. Certains avaient prêté allégeance à l'organisation État islamique « via internet » et avaient tenté d'acheter une arme, a déclaré M. de Moraes lors d'une conférence de presse à Brasilia.

« Ils communiquaient entre eux par WhatsApp et Telegram et seulement deux se connaissaient avant. Le leader est de l'État du Parana (sud) », a indiqué le ministre, parlant d'une « cellule très amateur ».

Les dix suspects étaient surveillés depuis avril et « participaient à un groupe dénommé "Défenseurs de la charia" et projetaient d'acquérir des armes pour commettre des crimes au Brésil et même à l'étranger », selon le ministre.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice précise que « la police fédérale a déclenché jeudi une opération, dénommée Hashtag pour démanteler un groupe impliqué dans la promotion de l'État islamique et dans l'exécution d'actes préparatoires pour la réalisation d'attentats terroristes et autres actions criminelles ».

Près de 130 policiers ont été mobilisés pour exécuter des mandats judiciaires dans les États d'Amazonas, de Ceará, Paraíba, Goiás, Minas Gerais, Rio de Janeiro, São Paulo et Rio Grande do Sul.