Nous assistons à la fin d'un cycle au Minnesota.

Publié le 4 avr. 2019
Mathias Brunet LA PRESSE

Le Wild est exclu des séries éliminatoires pour la première fois depuis l'embauche retentissante de Zach Parise et Ryan Suter en 2012.

L'équipe se trouve à la croisée des chemins. Parise, Suter et l'autre gros pilier, Eric Staal, ont désormais 34 ans. Le gardien Devan Dubnyk a 32 ans. Mikko Koivu, blessé depuis un moment, est âgé de 36 ans.

En trois saisons à la tête de l'équipe, l'entraîneur Bruce Boudreau n'a jamais franchi la première ronde, malgré des saisons régulières de plus de 100 points.

Le processus de changement avait déjà été entamé l'été dernier avec le congédiement du DG Chuck Fletcher, celui qui avait enrichi Parise et Suter de 98 millions chacun pour 13 ans.

Mais un très bon début de saison (fiche de 11-4-2) a peut-être masqué la volonté de «réinitialisation» du nouveau directeur général Paul Fenton, l'ancien bras droit de David Poile à Nashville.

La saison du Wild commençait déjà à dérailler, à la mi-décembre, lorsque son prodigieux défenseur Matt Dumba est tombé au combat, victime du code.

Dumba avait servi une solide mise en échec à Matthew Tkachuk lors du match précédent entre le Wild et les Flames de Calgary. Tkachuk lui a demandé de répondre de ses actes lors du match du 15 décembre entre les deux équipes.

Dumba, 24 ans, s'est déchiré des muscles pectoraux lors du combat. On n'allait plus le revoir de la saison. Il avait 22 points en 32 matchs et il jouait plus de 23 minutes par rencontre. On ne s'est jamais remis de sa perte.

Fenton a déjà commencé à mettre l'équipe à sa main, et à la rajeunir, dans trois transactions distinctes, pour le meilleur et pour le pire. Son échange le plus impopulaire semble tourner en sa faveur.

Charlie Coyle, 27 ans, semble avoir beaucoup de difficulté à s'adapter à Boston, avec seulement six points, dont deux buts, en 19 matchs. Ryan Donato, 22 ans, a trouvé un bel élan au Minnesota. Il a 16 points en 20 matchs au sein du premier trio avec Eric Staal et la recrue Luke Kunin, 21 ans, le premier choix de l'équipe en 2015.

L'un des piliers du Wild depuis de nombreuses années, Mikael Granlund, 27 ans, est passé aux Predators à la date limite des échanges en retour du jeune Kevin Fiala, 22 ans. Fiala montre de belles promesses, mais il tente de mettre sa carrière en marche après s'être fracturé le fémur en avril 2017. Fiala a sept points en 17 matchs depuis son arrivée. Granlund ne fait guère mieux avec quatre points, dont un but, en 14 matchs à Nashville.

Le troisième échange d'importance ne fait pas bien paraître le DG. L'arrivée de Nino Niederreiter, 26 ans, a contribué à relancer les Hurricanes de la Caroline. Il a obtenu 28 points en 34 matchs depuis la transaction survenue le 17 janvier. Les Hurricanes ont une fiche de 22-10-2 depuis son arrivée.

Mais Fenton voulait un centre en Victor Rask, 26 ans lui aussi. Rask est un centre doté d'un très bon gabarit, mais énigmatique à souhait. Il n'a jamais répondu aux attentes en Caroline et ses premiers pas avec le Wild ne sont pas concluants. Il a seulement trois points en 21 matchs.

PHOTO HARRISON BARDEN, USA TODAY SPORTS

Le Wild ne s'est jamais remis de la perte du défenseur Matt Dumba en décembre.

Qu'importe, le virage jeunesse est amorcé au Minnesota. En plus de placer les jeunes Donato et Kunin au sein du premier trio, le premier choix du club en 2015, Joel Eriksson Ek, 22 ans, a sa chance au sein du deuxième trio entre Parise et Jason Zucker.

Eriksson Ek, déjà mêlé à des rumeurs d'échange avec le Canadien, tarde lui aussi à produire. Il a 14 points en 56 matchs, après une saison de 16 points l'année précédente.

Le troisième trio est très jeune également. On y retrouve Fiala, Jordan Greenway, un colosse de 22 ans, et Nico Sturm, 23 ans, fraîchement embauché des rangs universitaires après une saison de 45 points en 39 matchs à Clarkson. Il était courtisé par la plupart des clubs de la LNH.

Parmi la relève, l'ailier gauche russe Kirill Kaprisov, 21 ans, suscite beaucoup d'espoir avec une saison de 51 points en 57 matchs avec le puissant CSKA Moscou. Il a aussi reçu le titre d'attaquant par excellence du Championnat mondial junior en 2017. Mais il est sous contrat à Moscou pour une autre saison.

Il n'y a pas beaucoup d'autres espoirs de premier plan. Les jeunes les plus doués sont déjà dans la Ligue nationale et on a sacrifié des choix de première ronde en 2013 et 2017 pour du renfort à court terme. On a aussi échangé le premier choix de 2014, Alex Tuch, pour protéger des joueurs au repêchage de l'expansion, entre autres Dumba. Tuch a 52 points cette saison à Vegas.

Dans un contexte de rajeunissement, et compte tenu du fait que Bruce Boudreau ait été embauché par le prédécesseur de Fenton, son congédiement pourrait survenir plus tôt que tard.   

Le plan de Chuck Fletcher, désormais à Philadelphie, n'aura donc pas fonctionné comme il le souhaitait.

En neuf saisons, le Wild a remporté seulement deux rondes de séries, malgré de bonnes performances en saison régulière.

Le départ en 2011 de Brent Burns, échangé pour Charlie Coyle, Devin Setoguchi et un choix de première ronde, n'a pas aidé.

Pas facile de construire des équipes dominantes. Il faudra désormais être patient au Minnesota.

* * *

À LIRE 

Je suis arrivé à Washington hier soir. Un voyage prévu depuis quelques mois, et le hasard a voulu que l'enjeu devienne de taille. Je me pointe de ce pas au Capital One Arena, situé à un jet de pierre de mon hôtel du centre-ville de Washington, en plein quartier chinois, pour l'entraînement matinal du CH. En attendant, le collègue Richard Labbé vous a préparé un aperçu de ce qui attend l'équipe à quelques heures de ce match crucial!

PHOTO DAVID BERDING, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Le jeune centre Joel Eriksson Ek tarde à produire.