Le jeune défenseur de 23 ans des Predators de Nashville, Shea Weber, a amassé 21 points, dont 9 buts, à ses 20 premiers matchs.

Publié le 24 févr. 2009
Mathias Brunet

Plusieurs observateurs ont déjà commencé à parler de lui comme d'un sérieux candidat au trophée Norris remis au défenseur par excellence.

Ça s'est refroidi depuis. Weber a obtenu seulement 13 points à ses 39 matchs suivants, et deux à ses quatorze derniers.

L'entraîneur Barry Trotz affirme dans cette interview au quotidien The Tennessean que le départ fulgurant de Weber a attiré l'attention des adversaires et que son jeune défenseur est désormais épié plus étroitement.

On dit que les joueurs adverses se placent désormais beaucoup plus rapidement dans sa ligne de tir, de façon à bloquer plus efficacement son puissant tir lancer frappé.

Trotz estime qu'il s'agit d'une étape essentielle dans son développement et que les meilleurs joueurs de la LNH ont tous eu à s'ajuster à une attention soudaine des médias et des adversaires.

Est-ce une recette que les équipes utilisent également contre Dion Phaneuf, 23 ans, qui a cinq points seulement à ses quinze derniers matchs, et contre Brent Burns, 23 ans lui aussi, dont les statistiques sont à la baisse également?

Développer des défenseurs offensifs peut prendre du temps. D'ailleurs, sept des dix meilleurs compteurs chez les défenseurs de la LNH soient âgés d'au moins 30 ans (Brian Campbell s'ajoutera à la liste des trentenaires dans trois mois...), dans une Ligue de plus en plus jeune.