Dany Heatley n'a pas beaucoup de fans à l'extérieur de San Jose par les temps qui courent. Surtout pas au Canada compte tenu du fait qu'il vient de faire un pied de nez à Ottawa, mais aussi à Edmonton.

Publié le 25 sept. 2009
Mathias Brunet

Mais l'analyste de TSN, Ray Ferraro, s'est porté à sa défense hier. Ferraro était son coéquipier et co-chambreur en 20o2 avec les Thrashers d'Atlanta.

En substance:

"Il est beaucoup plus compétitif que vous ne pouvez le croire malgré les apparences. À l'extérieur de la glace, il peut prendre cinq minutes pour franchir cinq pieds. Il va a son rythme. Mais sur la patinoire, il va faire tout en son pouvoir pour marquer des buts. Ils sont rares les joueurs qui peuvent comme lui compter aussi souvent à l'aide de leur tir. Brett Hull a été le meilleur. Dany est comme lui. On ne le remarque plus pendant une dizaine de minutes puis il marque."

"Il sera le premier à admettre qu'après la signature de son gros contrat, il a peut-être tenté d'en faire trop. Ça n'arrivera pas cette année. Il est dans un incroyable état d'esprit et il a hâte que ça commence."

"Les Sharks ont toujours bien joué défensivement. Ils accordent peu de tirs. Quand ils perdent, c'est par le score de 2-1. Heatley pourra leur donner ce deuxième but, et peut-être le troisième aussi. Il a participé à la finale de la Coupe Stanley, alors il connait le tabac. "

L'article dans son intégralité se retrouve ici.

En quatre années depuis le lock-out, Heatley a connu deux saisons consécutives de plus de 100 points, avant de se blesser à l'épaule il y a deux ans et voir sa production chuter à 82 points en 71 matchs. Au moment de sa blessure, il avait amassé 56 points en43 rencontres ce qui, à se rythme, lui aurait donné une saison de 108 points. L'an dernier, sans défenseur offensif de premier plan, l'année a été misérable pour tous les attaquants des Sénateurs.

En conséquence, prévoir une saison de plus de 90 points pour Heatley ne serait pas farfelu. L'ailier droit Devin Setoguchi devrait en bénéficier puisqu'il sera l'ailier droit attitré de Thornton et Heatley. Patrick Marleau pourrait voir sa production offensive chuter un peu puisqu'il se retrouvera au sein du second trio. Mais son nouveau joueur de centre Joe Pavelski progresse d'année en année.