Les Blues de St.Louis cherchent la bonne formule. Ils ont remporté seulement trois de leurs dix derniers matchs et viennent d'être blanchis deux fois de suite.

Publié le 2 nov. 2009
Mathias Brunet

L'entraîneur Andy Murray avait modifié ses quintettes  en supériorité numérique avant le match de samedi contre les Panthers, optant pour le jeune Alex Pietrangelo, quatrième choix au total en 2008, à la place d'Erik Johnson au sein de la première unité, mais ça n'a rien changé. Lien.

Les Blues ont une belle relève. Mais comme dans une majorité de cas chez les jeunes joueurs, on ne produit pas toujours au rythme que les partisans le souhaiteraient.

Pour l'instant, ce sont surtout les vétérans Tkachuk, Kariya et McDonald qui tirent cette équipe à l'attaque.

David Perron, qui a obtenu 50 points l'an dernier, connaît un lent départ. Mais un match de trois points contre la Caroline la semaine dernière a tout de même porté son total à six points en douze matchs.

L'une des plus brillantes recrues l'an dernier, le centre Patrik Berglund, a quatre points en onze matchs et l'entraîneur Andy Murray l'a retranché de la formation plus tôt cette saison.

Avant d'être victime d'une appendicite, T.J. Oshie avait trois points, dont un but, en huit matchs.

Que dire de David Backes, qui a deux points en douze matchs après avoir compté 31 fois l'an dernier?

Ces jeunes ne sont pas devenus mauvais pour autant. Il s'agit seulement d'accepter des performances en dents de scie en début de carrière.