Après avoir frôlé la catastrophe financière, les Devils du New Jersey ont été vendu ces dernières semaines à des gens très riches, Joshua Harris et David Blitzer, aussi propriétaires des 76ers de Philadelphie, dans la NBA.

Mathias Brunet

Le DG Lou Lamoriello demeure le grand manitou dans le domaine du hockey, mais il n'est pas clair si les nouveaux patrons ont l'intention de délier les cordons de la bourse pour améliorer le club. Déjà, ils n'ont rien fait pour retenir Ilya Kovalchuk, qui a pris sa retraite pour jouer dans la KHL. Harris et Blitzer n'étaient pas encore officiellement propriétaires, mais la transaction était déjà dans l'air au moment où Kovalchuk a pris sa décision et on dit qu'ils ont accueilli la nouvelle de façon positive.

Dans une conférence de presse récemment, les nouveaux propriétaires ont parlé de l'importance de dépenser intelligemment et le contrat monstrueux accordé à Kovalchuk n'entre pas dans la catégorie des dépenses intelligentes.

L'équipe a cependant intérêt à s'améliorer rapidement si l'on veut remplir le Prudential Center. Lamoriello a assuré la succession de Martin Brodeur en obtenant le gardien Cory Schneider en retour d'un choix de première ronde, mais en défense, les piliers s'appellent Bryce Salvador et Marek Zidlicky et sont âgés respectivement de 37 et 36 ans. Il faut espérer qu'Adam Larsson se développe rapidement.

À l'attaque, la perte successive, ces dernières années, de Zach Parise, Ilya Kovalchuk et David Clarkson laisse des trous béants. On a bouché les trous avec Jaromir Jagr, Michael Ryder et Ryan Clowe, ce qui n'a rien d'impressionnant si vous voulez mon avis.

Sauf que Lamoriello a souvent opéré de petits miracles au cours de sa carrière. Donnons-lui encore la chance de nous surprendre...