Sortez votre calculatrice.

Mathias Brunet

Comme le soulignait avec justesse de site Internet "Cap Friendly" hier, avec l'arrivée de Jonathan Drouin et la signature de son nouveau contrat, il reste désormais à Marc Bergevin 17 millions disponibles pour Alexander Radulov, Alex Galchenyuk, Andrei Markov, Nathan Beaulieu et quelques joueurs marginaux.

Radulov pourrait commander un salaire annuel de six millions. Galchenyuk au moins cinq, si ce n'est pas six, et Markov au moins cinq. Il faut ajouter minimalement trois joueurs à cette liste pour arriver à une formation de 23 joueurs. Clairement, il faudra jeter du lest. On est loin ici d'ajouter un centre à six millions.

Plusieurs options s'offrent à Marc Bergevin. D'abord, il faut savoir quelles sont les exigences de Radulov. Si, à 30 ans, il commande un contrat de plus de cinq ans à un salaire annuel de six millions, il faudra sans doute repasser. Peut-être y a-t-il ici une explication à l'acquisition de Drouin, peut-être pas.

Alex Galchenyuk serait sur le marché. L'envoyer au Colorado pour Matt Duchene règlerait le problème au centre et ne gonflerait pas la masse salariale, ou si peu. Il y a deux ans à peine, Duchene obtenait 59 points, dont 30 buts, en 76 matchs. On parle de 64 points sur 82 matchs. Mais son désir de vaincre laisserait parfois à désirer.

Le Canadien pourrait toujours chercher à se départir de Tomas Plekanec, soit par une entente avec les Golden Knights de Las Vegas, soit en l'échangeant. Le salaire de Plekanec, 34 ans, obstruera six millions de la masse salariale. Sauf qu'à l'heure actuelle, il demeure un élément incontournable au centre à défaut de mieux.

Reste aussi Andrew Shaw à 3,9M$ pour encore cinq ans, et Alexei Emelin à 4,1M$. Avec la production très limitée de Shaw, ses multiples commotions cérébrales, la présence à droite de Radulov, s'il reste, Gallagher et Lehkonen, qui y est à l'aise, a-t-on vraiment besoin de le garder? Vegas ne rendrait-il pas service au CH de le réclamer?

La suite s'annonce intéressante. Marc Bergevin n'a sans doute pas terminé son magasinage. Je demeure convaincu que la priorité consiste à renforcer le côté gauche de la défense et qu'un Jonas Brodin constituerait la pièce manquante à l'équipe.