Je me doutais bien que Trevor Timmins avait un faible pour Chris Kreider lors du repêchage de 2009, mais qu'il "n'avait pas le choix" de repêcher le favori local, Louis Leblanc.

Mathias Brunet

J'ai été encore plus estomaqué d'apprendre lors de ma grande entrevue du weekend avec lui qu'il rêvait au défenseur John Carlson en 2008 lorsque Bob Gainey a échangé le choix de première ronde du CH pour obtenir Alex Tanguay. Carlson était septième ou huitième sur la liste de Timmins.

«

Je m'en souviendrai toujours. Le repêchage avait lieu à Ottawa, dans ma ville d'origine, toute ma famille y était et nous n'avions pas de choix de premier tour. Quand j'ai réalisé que Carlson était encore disponible au 25e rang, j'avais envie de me cogner la tête sur la table... de lancer mon crayon. Mais nous avions obtenu un attaquant francophone qui avait fait ses preuves, c'était le 100e anniversaire de l'organisation, Bob [Gainey] voulait gagner rapidement, difficile d'argumenter.

»

Timmins a dû se contenter de Danny Kristo en fin de deuxième ronde cette année-là. Et comme la plupart des choix de fin de deuxième ronde, Kristo n'a jamais percé. Mais comme il s'agissait du premier choix du Canadien en 2008, les attentes envers lui ont été gonflées.

Vous pouvez retrouver l'intégrale de l'interview ici.



NOTE: Jarred Tinordi a été repêché sous l'ère de Bob Gainey et non de Marc Bergevin, contrairement à ce que j'ai écrit.