Synchro Canada va déposer cet automne, auprès de la FINA, une proposition officielle de changement aux règlements visant à simplifier la tâche des juges, a appris La Presse Canadienne.

Publié le 11 août 2012
Marc Tougas LA PRESSE CANADIENNE

Des démarches ont déjà été entreprises afin de tâter officieusement le pouls du comité technique de la Fédération internationale des sports aquatiques et de solliciter l'appui des autres pays du continent panaméricain. C'est ce qu'a fait savoir Catherine Gosselin-Després, chef de la direction de Synchro Canada, lors d'une entrevue accordée en primeur au Centre aquatique des Jeux olympiques de Londres, après que l'équipe canadienne de nage synchronisée eut terminé au quatrième rang de l'épreuve par équipes.

Synchro Canada va bientôt entreprendre la rédaction des changements proposés afin d'en faire la présentation formelle au comité technique de la FINA en novembre. On espère qu'en fin de compte, les pays membres pourront l'adopter lors d'une assemblée qui sera tenue à l'occasion des championnats du monde de 2013.

Les dirigeants de la nage synchronisée canadienne estiment qu'un nouveau système de pointage, implanté en 2010, a rendu la tâche des juges trop difficile. Essentiellement, ceux-ci doivent poser trois regards différents de façon silmutanée sur les programmes présentés par chaque pays au cours d'une compétition. On oblige donc les juges, estime-t-on chez Synchro Canada, à analyser trop d'éléments d'information à la fois. Cela fait en sorte, croit-on, que bien des juges ne donnent pas des notes qui reflètent réellement ce qui se passe dans la piscine.

Synchro Canada a mis à l'essai un système de pointage simplifié lors des championnats canadiens, plus tôt cette année, et selon Gosselin-Després la réaction des juges a été positive. Et ce, tant du côté des juges canadiens présents que des juges de l'étranger qui ont été invités pour l'occasion.

Gosselin-Després s'est dit optimiste que la proposition canadienne soit bien reçue par la FINA. Elle dit croire aux bonnes intentions de la haute direction de la Fédération, qui a l'autorité pour dicter une ligne de conduite au comité technique de la FINA.