Pour vous permettre d'y voir un peu plus clair sur ce qui se trame dans les coulisses à moins d'une semaine du repêchage de la LNH, qui se tiendra vendredi, La Presse vous présente chaque jour, par division, la liste des directeurs du recrutement de chaque club, un bref aperçu de leur travail et les besoins de chaque équipe. Aujourd'hui: la division Sud-Est.

Mathias Brunet LA PRESSE

JETS (?) DE WINNIPEG

Craig Heisinger

Beaucoup de changements depuis le déménagement à Winnipeg. On se demande comment la nouvelle équipe arrivera à bien préparer son repêchage avec le tsunami qui vient de déferler sur l'organisation et d'emporter une majorité des hommes de hockey. On devine que le nouveau DG Kevin Cheveldayoff et son bras droit Craig Heisinger dirigeront les opérations. Le responsable du recrutement, Dan Marr, congédié au cours des derniers jours, était en poste depuis 2000. Les premières années ont été catastrophiques, à part quelques choix évidents comme Dany Heatley et Ilya Kovalchuk, mais ça s'était amélioré récemment. Il manque de talent offensif parmi la banque d'espoirs. Espérons que la nouvelle direction résistera à la tentation de repêcher du talent local pour plaire aux fans.

HURRICANES DE LA CAROLINE

Tony MacDonald

Les Hurricanes n'ont pas toujours bien repêché, mais les choses se replacent un peu depuis la promotion de MacDonald il y a quatre ans. Malgré quelques gaffes, comme repêcher Philippe Paradis en première ronde en 2009, MacDonald pourra toujours se vanter d'avoir mis la main sur Jeff Skinner l'an dernier. Le premier choix de 2008, Zach Boychuk, devrait faire un bon joueur lui aussi. Les Hurricanes doivent se renflouer à l'attaque et devant le filet. Ils n'hésitent pas à repêcher des joueurs de petite taille. Certains devraient les imiter...

PANTHERS DE LA FLORIDE

Scott Luce

Les Panthers n'arrivent jamais à se qualifier en séries éliminatoires. Est-ce en raison du mauvais travail de Luce, en poste depuis 2002, ou du manque de stabilité chez les dirigeants de l'équipe? Les Panthers n'ont pas eu beaucoup de succès avec leurs choix de première ronde, quoique depuis 2008, les sélections du gardien Jacob Markstrom et du défenseur Dimitry Kulikov pourraient être payantes à long terme. Luce a reçu un beau cadeau l'an dernier avec trois choix de première ronde et trois de deuxième, ce qui a permis de refaire le plein d'espoirs. On verra comment ils s'épanouiront. Les Panthers ont beaucoup de jeunes au sein de l'organisation, mais il manque peut-être un peu de talent et de robustesse aux ailes.

LIGHTNING DE TAMPA BAY

Al Murray

Les choix au repêchage du Lightning ont presque tous fait patate depuis 1999 (hormis évidemment Steven Stamkos et Victor Hedman repêchés parmi les deux premiers au cours des dernières années) et Steve Yzerman a vite congédié ses dépisteurs à son arrivée l'an dernier pour confier à l'ancien sélectionneur de Hockey Canada, Al Murray, le titre de responsable du recrutement. Murray, qui a recruté un Québécois au sein de son équipe, l'ancien du CH Michel Boucher, en sera à son premier repêchage cette année. Il a affiché ses couleurs de façon assez tranchante pendant l'hiver en déclarant que le premier choix de l'équipe en 2010, Brett Connolly, n'aurait pas constitué son choix. Tampa a besoin de relève un peu partout parce que la banque d'espoirs a été trop longtemps vide.

CAPITALS DE WASHINGTON

Ross Mahoney

Certains observateurs dans le milieu ne sont pas des fans de Mahoney. Les résultats plaident cependant en faveur du recruteur des Capitals. Mike Green, Jeff Schultz, Backstrom, Alzner, Carlson, Johansson et les gardiens Varlamov et Neuvirth appartiennent tous à la LNH et certains sont dominants. Que dire de plus? Et Kuznetsov pointe à l'horizon. Les Capitals demeurent une jeune équipe et il y a assez de jeunes talents au sein de l'organisation pour renouveler les forces. Washington n'hésite pas à repêcher en Russie en raison de la présence d'Alexander Ovechkin et Alexander Semin. C'est payant.